Mariam Sankara : "Pour qu'il y ait réconciliation, il faut qu'il y ait justice"


Parmi, les Burkinabés qui suivent les évènements au Burkina Faso, il y a Mariam Sankara. La veuve du héros panafricain tué en 1987, dit ne pas être surprise par le putsch perpétré le 17 septembre dernier par le général Gilbert Diendéré. A 62 ans, Mariam Sankara vit en exil en France, depuis 1990.

Deutsche Welle
 
Mercredi 23 Septembre 2015
Dakaractu




1.Posté par patriote mbengue le 24/09/2015 16:47
Bien dit et j ajoute que le rsp doit être dissout d'Indre mis aux arrets



Dans la même rubrique :