Marche du 14 prochain : le front pour la défense du sénégal entend battre le macadam quoiqu'il advienne


Le front pour la défense du Sénégal a décidé de ne pas participer demain à la cérémonie de lancement de la carte d’identité biométrique indiquant que pour des questions aussi importantes, ils devaient, pouvoir comme opposition, s’assoir autour d’une même table de concertations pour trouver les voies et moyens à même d’avoir un processus électoral apaisé.
 
« Nous avons reçu des coups de fil du Préfet de Dakar nous invitant demain à la cérémonie de lancement de la carte d’identité biométrique. Et en toute responsabilité nous avons décidé de ne pas y participer » a fait savoir le coordonnateur du front Malick Gakou.
 
« Nous pensons que, poursuivra-t-il, pour des questions aussi importantes nous devons nous assoir à la table de concertations pour trouver les voies et moyens à même d’avoir un processus électoral apaisé. Et qui devait conduire avec des élections libres et transparentes »
 
Sur la marche du 14 octobre prochain, le coordonnateur du front, de prévenir les autorités au pouvoir que c’est une marche pacifique et ils la feront quoi qu’il advienne.
 
 « Nous n’allons pas laisser le Gouvernement violé la constitution en nous interdisant de marcher. Nous sommes une opposition responsable. C’est donc en toute responsabilité que nous avons l’obligation de faire respecter la constitution du Sénégal et par le gouvernement et par l’ensemble des citoyens.
Nous voudrons avertir le Gouvernement sur les menaces. Nous voulons marcher dans le calme et la responsabilité et montrer à la face du monde que nous sommes une opposition mue par la défense des intérêts supérieurs du pays » conclura t’il.
Mardi 4 Octobre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :