Marche de l’opposition du 14 : Le MAC sera de la partie


En prélude à la marche de l’opposition prévue le 14 Octobre prochain, le Mouvement pour l’Action et la Citoyenneté de feu Cheikh Demba Dia s’est réuni pour marquer son adhésion à la Plateforme « Wattu Sénégal » qui exige la clarté dans la gestion des affaires publiques. Le MAC a décidé de prendre part à la marche et rappelle que le Sénégal est un état démocratique. Le chargé de la communication a d’ailleurs demandé aux pouvoirs publics d’autoriser la marche sans condition et d’en assurer l’encadrement. Le Secrétariat national chargé de la communication du Mouvement pour l’Action et la Citoyenneté (MAC) s’est réuni avec l’instance jeune du parti et les membres du Bureau politique, ce jeudi 6 Octobre 2016 pour analyser le bien fondé des griefs formulés par l’opposition contre le pouvoir. Le MAC déplore le fait que  le Sénégal connaît de plus en plus un net recul démocratique depuis le 25 Mars 2012 avec la confiscation des acquis comme les droits de marcher, de protester et de s’exprimer. Le chargé de la communication du Mouvement pour l’Action et la Citoyenneté au même titre que les leaders de la Plateforme « Wattu Sénégal » exige toute la lumière sur les dossiers opaques qui défrayent la chronique dans notre pays. En effet, Mamadou Sall demande au président Macky Sall de s’adresser au peuple pour livrer la vérité sur son mode de gouvernance assez nébuleux et qu’il avait pourtant annoncé « sobre et vertueuse ». L’affaire Bictogo et le niveau de responsabilité de l’ancien ministre de l’intérieur Mbaye Ndiaye laisse encore le MAC sur sa faim pour n’avoir pas livré tous ses secrets au moment où le dossier Pétrotim vient éclabousser la gouvernance du président Macky Sall, mettant son jeune frère Aliou Sall au banc des accusés. Pour répondre à ceux-là qui  comparent avec une bonne dose de mauvaise foi Karim Wade et Aliou Sall, le responsable de la communication du MAC estime que cette comparaison est sans commune mesure. Ce,  pour la bonne et simple raison que le frère du chef de l’Etat a déjà ravi la palme des fossoyeurs de la République et répondra forcément de ses actes à la fin de leur magistère. En outre, les camarades de feu Cheikh Demba Dia qui ont décidé de participer à la marche de la Plateforme « Wattu Sénégal » disent attendre l’auto saisine de l’Assemblée Nationale avec l’ouverture d’une enquête parlementaire pour élucider les conditions d’octroi des contrats de concession pour l’exploitation du pétrole et du gaz découverts au Sénégal. Pour la tenue des prochaines joutes électorales, le Mouvement pour l’Action et la Citoyenneté émet ses doutes quant à la bonne foi du pouvoir qui a affûté un plan pour frauder à travers la confection de nouvelles pièces d’identité dites de la CEDEAO. C’est pourquoi Mamadou Sall attire l’attention de la classe politique pour  veiller à ce que la transparence soit de mise dans  la refonte du fichier électoral, non sans exiger le respect du calendrier républicain.
Vendredi 7 Octobre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :