Marché de gré à gré de près d’un milliard L’ARMP, le CROUS et le Gie « Keur Tacko » au cœur du scandale


Saer Niang DG Armp
Saer Niang DG Armp
DAKARACTU.COM- Le secrétaire général adjoint de la CNTS, Birima Ndiaye, soupçonne un deal après la décision de l’ARMP pour  prolonger le marché de  restauration du « Gie Keur Tacko » au Campus universitaire de Saint-Louis, alors que son contrat de marché de clientèle de durée d’un an soit arrivé à terme. M. Ndiaye, par ailleurs membre du conseil d’administration du CROUS soupçonne  un deal manifeste entre les autorités du CROUS, de l’ARMP et du Gie « tenez-vous bien, ce marché est évalué à plus d’un milliard de nos francs pour les six mois de gestion. C’est du vol et c’est ce que nous décrions et dénonçons. L’argent public doit être géré de façon  licite. Nous demandons au Directeur du CROUS de ne pas signer ce marché accordé par l’ARMP dont on ne sait pas sur quelle base elle s’est fondée ».
Birima Ndiaye devant nos confrères de Saint Louis pointe d’un doigt accusateur le CROUS, l’ARMP d’avoir favorisé le Gie ‘’Keur Tacko’’. «Ce restaurateur-là, non seulement ne fait pas de la qualité mais son contrat  a  pris fin légalement, signé par la DCMP, qui à son tour l’a notifié à  la direction du CROUS et approuvé par l’agence de régulation de marchés publics » précise-t-il. Mais, « à notre grande surprise, l’ARMP lui accorde  un prolongement d’un contrat spécial de six mois » a conclu Birima Ndiaye.
Mercredi 5 Mars 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016