Maodo Malick M'baye, Président du Mouvement Conscience Citoyenne "GEM SA BOPP" : « Langues locales et patrimoine artistique pour fouetter la communication gouvernementale »


Maodo Malick M'baye, Président du Mouvement Conscience Citoyenne "GEM SA BOPP"  : « Langues locales et patrimoine artistique pour fouetter la communication  gouvernementale »
La communication gouvernementale se déroule globalement en français, conformément au choix consacré par notre constitution. Toutefois il serait juste, judicieux et efficace de communiquer dans les langues nationales dominantes, mieux maîtrisées par la majorité des Sénégalais qui forment les gros bataillons d’électeurs. Par ce biais là, les réalisations du gouvernement seront plus vulgarisées et bien entendu, la vision du Chef de l’Etat sera mieux appropriée par les populations très  éloignées des salons de Dakar.  Car en effet, l’histoire du progrès économique et sociale a  démontré ici et ailleurs, qu’on ne peut s’adresser valablement à un groupe d’individus en dehors du vecteur linguistique tiré de leur univers culturel. Et sous cet angle on peut se féliciter d'avoir à la tète de notre pays, un homme assez polyglotte qui parle trois langues locales : le Wolof, le Sérère et le Pular.

Dans le même ordre d’idées nous devons mettre à contribution le talent de nos artistes (comédiens, parolier etc..) et les messages de chants pour mieux dévoiler les catalogues de la réalisation socio-économique qui portent la signature du Président Macky Sall .   

Je pense également que le Président a besoin d'une étude de perception des sénégalais sur ceux qui parlent au nom de la mouvance présidentielle,  en dehors du porte-parole du gouvernement. Cette étude me parait intéressante, car comme on le dit " le message c'est le medium. 

      Maodo Malick M'baye
Vendredi 24 Avril 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016