Mankeur Ndiaye : "La lutte contre le terrorisme n’est pas une lutte de position"


Mankeur Ndiaye : "La lutte contre le terrorisme n’est pas une lutte de position"
Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye a soutenu, mardi à Dakar, que "la lutte contre le terrorisme n’est pas une lutte de position, c’est un combat asymétrique qu’il faut savoir anticiper".


"La lutte contre le terrorisme n’est pas une lutte facile (…), ni classique, ce n’est pas non plus une lutte de position, il ne suffit pas d’avoir l’arme nucléaire pour combattre le terrorisme" a-t-il dit au lancement du 3eme Forum sur la paix et la sécurité prévu les 5 et 6 décembre prochain.

Le thème de cette édition 2016 organisé en partenariat avec le ministère de la défense français est : "l’Afrique face à ses défis sécuritaires : regards croisés pour des solutions efficientes".

Selon le patron de la diplomatie sénégalaise, il s’agit d’un "combat asymétrique, ce n’est pas une guerre classique donc il faut que l’on tire les leçons des attaques terroristes (…) que l’on voit comment anticiper comment prévenir".

Pour Mankeur Ndiaye, "les actions terroristes sont diversifiées et sont devenue plus scientifique, ils se sont adaptés aux stratégies de riposte, (…)".

"Ce que nous voulons, c’est faire de Dakar la capitale de la réflexion stratégique sur les enjeux de paix et de sécurité en Afrique", a dit M. Ndiaye.

Il a en outre souligné que "les réflexions porteront, par ailleurs, sur des pistes de solutions efficaces qui prennent en compte les défis de la gouvernance ainsi que ceux de l’environnement et du développement économique et social".

Le ministre a notamment rappelé que l’innovation de cette édition porte sur la décision de mettre à contribution le Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité (CHEDS), rattaché à la Primature.

Le volet scientifique du Forum sera assuré sous la présidence du directeur du CHEDS, le général Paul Ndiaye et le coordonnateur du groupe de travail sera le Général de Division Mamadou Niang, ancien ministre de l’intérieur.
Mercredi 27 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :