Manifeste des quarante-cinq professeurs de droit : « Ils sont pris en flagrant délit de soutien au NON » (RUR)


Manifeste des quarante-cinq professeurs de droit : « Ils sont pris en flagrant délit de soutien au NON » (RUR)
Le Coordinateur du Réseau des Universitaires Républicains (RUR), Moussa Baldé, dans une note parvenue à notre rédaction; indique que le manifeste des 45 professeurs de droit qui fustigent l'avis du Conseil constitutionnel sur le projet de révision de la Constitution et l'interprétation que le président de la République en a faite, est un soutien au « Non ».
Il a noté que ces derniers sont pris en flagrant délit de soutien au « Non », ce qui est manifestement tendancieux.
« J’ai lu le texte de mes collègues de droit et je n’ai pas l’intention d'entrer dans le débat entre agrégés, car je suis   Professeur au département de Mathématiques et profane en droit. Mais quand je lis  la phrase suivante « (…) la convocation de cette disposition est pourtant superfétatoire. Elle relève d’un subterfuge juridique utilisé pour accomplir un dessein politique personnel (…). Je considère que mes collègues ont jugé et condamné sans appel le Président de la République. Cette affirmation sans fondement juridique m’amène à dire qu’ils sont pris en flagrant délit de soutien au « Non ».
 
Vendredi 26 Février 2016
Dakar actu




1.Posté par Abdoul le 26/02/2016 14:50
Je suis déçu de l'esprit médiocre ,peu civique de nos Cadres Professeurs. ou plutôt nos piteux politicard, voulant inviter notre President à basculer dans un delit de parjure .en rejetant du simple revers de la main son Serment du respect de la constitution et de la nation.
ILS SONT MALHONNÊTES AVEC DES AMBITIONS NON DÉCLARÉES ET PERVERS.
ILS FONT PITIERS..CES PAUVRES D'ESPRIT.

2.Posté par keba le 26/02/2016 23:38
he oui kou wakh fegn



Dans la même rubrique :