Manifestations contre Moussa Sy : 11 millions de FCFA pour une retraite à Saly, objet du courroux de la jeunesse parcelloise


Des mouvements de jeunesse parcelloise ont voulu organiser sans déclaration préalable au niveau de la préfecture, un sit in pour protester nous dit-on, contre la volonté du maire Moussa Sy d’organiser une « retraite à Saly pour une formation des conseillers d’un coût de près de 11 millions de FCFA », alors que, dénoncent ces jeunes, « les urgences sont partout ».
L’Ancien Président de l’Union sportive des Parcelles Assainies et conseilleur municipal Bassirou Ndiaye, qui était du rang des manifestants, de faire savoir que c’est la jeunesse parcelloise qui s’est retrouvée pour un sit in en dénonçant le retard constaté dans les travaux du stade municipal.
« Le déclic c’était hier lorsque les populations ont su à travers un conseil, qu’il y a une retraite municipale qui va avoir lieu à Saly, facturée à 10 millions de FCFA. Cela  a irrité », dira-t-il.  D’autant plus ajoute-t-il,  « que le maire critiquait l’acte 3 indiquant qu’il y avait raréfaction des ressources et veut aller faire la noce pour un conseil qui ne s’est réuni l’année dernière que 4 fois... »
 A sa suite, Mamoudou Wane, 1er adjoint au maire des Parcelles Assainies s’est désolé qu’il y ait eu des arrestations alors que cette manifestation était pacifique : «  Les jeunes des parcelles ont voulu manifester leur courroux face à ce que j’assimile à l’incompétence du maire. Aujourd’hui les urgences sont partout et je ne peux pas accepter que des fonds de plus de 11 millions soient utilisés pour une sortie ou une retraite des conseillers à Saly », dira-t-il.
Indexé par Moussa Sy comme voulant prendre sa place, mais aussi pouvoiriste, nul et déloyal, Mamoudou Wane de répondre en évoquant le passé politique, « plein de soubresauts » de l’ancien deputé libéral.
« Je lui rappelle que je suis militant du parti socialiste depuis 1992. J’ai fait 24 dans ce parti. Mais lui a été député, Abdoulaye Wade lui a tout donné, il a révoqué Mbaye Ndiaye pour lui donner sa place de maire. Il l’a trahi pour s’approcher de Pape Diop qui lui avait donné plus de 9 signatures et fait de lui la tête de liste départemental de Bokk Guiss-gis. Et il l'a quitté pour s’approcher de Kalifa Sall, et je n’ai aucun doute qu’il va aussi le quitter. Quand il dit que je suis déloyal, on retrouve ce défaut plutôt chez lui ».
Deuxième chose, il dit que je ne connais rien ajoute l’adjoint au maire, « je lui rappelle que je suis diplômé en science politique de l’Université Laval au Canada, et j’ai un master 2 en management, alors que lui je me demande s’il a un certificat d’études. » La vraie question, finira-t-il par dire, « c’est de répondre de sa gestion non transparente, non inclusive et non participative ».
Samedi 4 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :