Mandela doit inspirer le Président Macky SALL


Mandela doit inspirer le Président Macky SALL
L’émergence de notre pays le Sénégal ne peut se faire sans un gouvernement d’union nationale. Le Sénégal est actuellement un pays politiquement et économiquement instable. Le président de la république doit s’inspirer de Nelson Mandela en appelant tous les concitoyens à s’unir au tour de l’essentiel qui consiste à sortir le Sénégal de la zone rouge des pays pauvres et très endettés (PPTE). Par union nationale, il faut bien comprendre la création une société en paix avec elle-même et avec le reste du monde.
La réactivation de la CREI est une source de tension et d’instabilité sociale et politique. Les révélations auxquelles nous assistons et entendons actuellement, sont allées à un niveau tellement élevé que nous jeunes nous avons peur et commençons à perdre espoir. Personne ne sait plus qui est qui, nous avons atteins un point inimaginable de dégradation des valeurs et si on y prend pas garde  nos traditions et nos coutumes seront rayées du globe des nouvelles civilisations.
Je cite : « Comme gage de son engagement dans le renouveau de notre pays, le nouveau gouvernement transitoire d’unité nationale examinera, comme cas d’urgence, la question de l’amnistie pour plusieurs catégories de concitoyens qui purgent actuellement des peines d’emprisonnement. » N. Mandela Discours du 10 mai 1994.
 
Monsieur le Président, la traque des biens mal acquis est la source de l’instabilité économique et du « REWMI dafa Macky. »
C’est bien de citer toujours Mandela comme modèle et encore de décréter trois jours de deuil mais c’est encore plus important de s’inspirer de lui. De suivre ses pas et de faire un choix entre LE PEUPLE et LE POUVOIR. C’est le pouvoir qui a détruit tous les grands dictateurs. Si j’étais à votre place, je choisirais LE PEUPLE et non LE POUVOIR. On dit souvent que le pouvoir rend fou et le pouvoir absolu rend absolument fou. 
 
Nelson Mandela a été choisi par son peuple et par le peuple du monde parce que tout simplement c’est son peuple qu’il avait choisi et non le pouvoir. Ce choix lui a donné plus de pouvoir que celui  d’un Président de la République et même quand Madiba n’était plus chef d’état.
 
Nous autres Sénégalais, nous souhaiterions que le DEUXIEME MANDELA soit un des nôtres. C’est bien possible ! Pour cela il faut que vous soyez, Monsieur le Président, dans la même trajectoire que Madiba : Toujours et tout le temps du coté du peuple.
C’est bien de le pleurer ou encore de chanter ses qualités mais c’est encore mieux de suivre ses pas; DONC DE S’INSPIRER DE LUI.
 
Nous autres africains noirs, nous avons plusieurs modèles d’inspiration mais malheureusement nos conseillers et nous, n’avons pas généralement les mêmes priorités ni les mêmes visions. 
 
Vous êtes capable Monsieur Macky SALL, président actuel de la République du Sénégal de faire ce saut HISTORIQUE, de choisir la république, de choisir le pays, de choisir la patrie et de choisir le PEUPLE qui est votre peuple.
Je me pose toujours la même question depuis votre arrivé au pouvoir, pourquoi ne voulez-vous pas démissionner de votre parti ? 
C’est quoi un parti,  pourquoi on crée un parti ?
 
Quiconque vous dira que c’est l’APR ou encore Macky2012 et encore moins Benno Bokk Yakaar, qui a été élu, vous raconte des histoires. C’est Macky SALL qui est élu avec 65% des voies.
Il faut faire ce saut historique. Avec ou sans deuxième mandat votre nom sera gravé dans l’histoire démocratique du Sénégal et de l’Afrique.
 
A vous (Président et futures présidents) de voir !!!
 
Modou FALL
Président du Rassemblement pour la Vérité / Degg moo woor
Président de l’Association des migrants du Sénégal et d’Afrique pour le Développement
Ingénieur Techno-pédagogue au CRTP / UCAD


Vendredi 6 Décembre 2013
Dakaractu




1.Posté par PERSONNE le 06/12/2013 19:27
ou sont les serines toubaa, les el hdji malick sy , baye niasse
arrêter vos complexes , mandela et un homme gré mais il n est pas le seul et nous sénégalais nous avons des references

2.Posté par PERSONNE le 08/12/2013 21:36
Nous sommes en politique et non en religion.



Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015