Mame Mor M'backé sur le terrorisme : « Nous devons lutter contre les salafistes qui veulent nous imposer leur propre vision de l’Islam »


Mame Mor M'backé sur le terrorisme : « Nous devons lutter contre les salafistes qui veulent nous imposer leur propre vision de l’Islam »
Le Terrorisme, l’intégrisme, l’extrémisme religieux sont autant de mots et de comportements qui doivent être combattus jusqu’à leur totale extinction. C’est en tout cas la conviction de Mame Mor M'backé qui célébrait le Gamou le 26 décembre 2015 à Bambey. Une occasion saisie par le fils de Serigne Mourtada M'backé pour expliquer que ces terroristes, intégristes  ou encore extrémistes incarnant le salafisme, ne visent qu’un seul et unique objectif : combattre les fondamentaux de l’Islam qui est une religion de paix.
« Nous n’accepterons jamais que ces salafistes nous imposent leur propre vision de l’Islam », clame d’emblée Mame Mor M'backé qui invite les jeunes de ne point se laisser impressionner par ces derniers qui cherchent à les détourner en leur faisant un lavage de cerveau.
Ne se limitant pas à cette prise de conscience, le marabout dira que cette nouvelle philosophie vient d’Arabie Saoudite. Et plus grave, avance-t-il, toutes ces questions ont été développées par ces mêmes arabisants qui combattent même les lieux de culte au nom de l’Islam. « Comment peut-on dire qu’on combat au nom de l’Islam en détruisant des mosquées ou en tuant des innocents ? », s’interroge Mame Mor M'backé qui précise dans la foulée que « nulle contrainte en religion. » « C’est pourquoi nous avons créé une université pour enseigner l’Islam tel que nous le connaissons depuis des siècles », annonce-t-il pour barrer la route aux salafistes tout en rappelant que le marabout n’est pas une question de pouvoir mais plutôt de la responsabilité.  
« Le soufisme est notre seul et unique voie qui nous indique le droit chemin vers Dieu », précise-t-il, avant d’attaquer les terroristes qui, selon lui,  ne savent même pas réciter la Fatiha et prétendent parler au nom de l’islam par la violence.
« Ces terroristes ne combattent pas pour l’Islam mais plutôt pour le pouvoir et ils ne sont plus des barbus mais des gens qui sont habillés en jean et en tee-shirt », explique Mame Mor qui demande à l’Etat et aux Khalifes de prendre leurs responsabilités face à ce phénomène devenu très inquiétant, étant entendu que même des mbacké-mbacké se réclament de plus en plus de cette philosophie salafiste.  
« Les marabouts doivent donner le bon exemple en éduquant les jeunes. Mais il est toujours dommage qu’il y a des gens qui se disent marabout en faisant la promotion de la danse. Et tout le monde sait que danse et Islam n’ont jamais fait bon ménage », conclura Mame Mor M'backé qui demande aux jeunes générations de suivre les exemples de Serigne Touba et de Mame Maodo Malick qui sont des exemples achevés d’homme de Dieu.
Dimanche 27 Décembre 2015
Dakaractu




1.Posté par Abdoun le 28/12/2015 10:54
IL FAUT ENVOYER LES SERVICES DE RENSEIGNEMENT À LA MOSQUÉE DE L'UCAD QUI CONSTITUE ÉGALEMENT LE TERREAU DE L'ISLAM RADICAL.IL FAUT Y ALLER LE VENDREDI ET ÉCOUTER LES SERMONS DE L'IMAM.

2.Posté par fall le 30/12/2015 19:09
Si Mame Mor , les soufis dansent ,mais ses pas de danse sont adréssés au BIEN AIMÉ . rpl vous de DIALALE OUDIN ROUMI , Le dervish . Rpl vous des DJOUNG DJOUNG DE MAME CHEIKH IBRAHIMA FALL ,rpl vous des pas celestes de Serigne MBAYE SARR. SI MAME MOR , les mourides ont toujours manifesté leur reconnaissance en KHADIMOU RASOUL par moult façon dont des ndoukates de soumission face à la grandeur de l'AIME ; MAME BAMBA .



Dans la même rubrique :