Mamadou Thiam responsable Model : "Des proches du président tapis dans l'ombre font tout pour écarter Macky 2012"


Mamadou Thiam responsable Model : "Des proches du président tapis dans l'ombre font tout pour écarter Macky 2012"
Compagnonnage entre Model et APR
 
Je commence par expliquer les liens très forts qui existent entre le président Ibrahima Sall et le président de la République Macky Sall. Ces liens sont à l’origine de notre compagnonnage avec l’Apr.
Au début, chacun des deux hommes avait mis en place un parti politique avec des hommes de confiance. Ils se sont retrouvés et ont formé une coalition dénommée « Dekkal Ngor » lors des locales de 2009.
Aucun de nos deux partis n’avait de récépissé. Alors nous nous sommes alliés avec un nouveau parti qui avait un récépissé.
 On a eu comme résultats en 2009, plusieurs conseillers et des maires dont celui de Fatick, en l’occurrence Monsieur Macky Sall.
Après les locales, on s’est réuni et on a décidé d’aller à l’élection présidentielle de 2012 avec des bases solides et une volonté inébranlable des uns et des autres.
Le Model et l’Apr fusionnés, ont permis la mise en place la coalition Macky2012.
Ibrahima Sall président du Model, était la personne de la campagne présidentielle de 2012, car il était le président du pole programme de « Yonnu Yokkuté » et coordinateur de la coalition.
C’est avec cette coalition qu’on est allé aux élections et qu’on a eu 26% des sulfurages, avant la victoire finale avec la venue de plusieurs autres partis.
 
 
Les résultats du Model lors des locales  du 29 juin.
 
Si on se réfère aux chiffres donnés par le ministère de l’Intérieur, le Model fait partie des 3 partis les plus représentatifs du Sénégal au sortir des locales du 29 Juin dernier.
Nous avons été présents dans 13 régions du pays. Nous avons été dans le département de Kolda, Médina Yoro Foula etc.
On a eu plusieurs maires, des conseillers et un président de conseil départemental.
Mieux, dans plusieurs localités où nous étions présents, le Model n’a pas coalisé. Nous sommes partis sur des listes uniques.
Pour tout vous dire, nous travaillons à faire avancer les choses sans tambour ni trompette et nous sommes derrière le président Macky Sall. Le Model est en marche et accompagne le président Macky Sall.
 
Le véritable problème de Macky 2012
 
Pour parler des problèmes de Macky2012, il faut, pour être précis, parler de la genèse de cette coalition. Vous savez la coalition Macky2012 n’est pas une coalition qui est sortie ex nihilo. Elle a été réfléchie et fondée sur des bases solides avec des stratégies mises en place. A l’époque, on était membre de la coalition « Benno Siggil Sénégal ».
Après il y a eu des clans qui se sont formés, certains sont partis comme Tanor Dieng qui a formé « Benno ak Tanor » et « Benno Siggil Sénégal » est restée avec Moustapha Niasse.
C’était un ensemble de groupes autour de l’Apr, du Ps, et de l’Afp avec des constellations de partis soutenant chacun un candidat potentiel.
Nous étions à tous les coups prêts à choisir notre candidat qui allait diriger notre coalition, au cas où Benno Siggil Sénégal exploserait. Et on a choisi le candidat Macky Sall.
En plus des réunions que nous tenions avec « Benno siggil Sénégal », nous nous voyions aussi pour mettre sur place la coalition « Macky2012 ».
Au moment où tout a été clair sur les candidatures, Macky2012 est sortie de terre et avait comme candidat le président Macky Sall.
Je me rappelle, il y a beaucoup de gens qui tournent autour du président Macky Sall aujourd’hui, et pourtant, ils ont tout fait que sa candidature ne passe pas à l’élection présidentielle de 2012.
Mais malgré tous ces bâtons dans nos roues, nous avons cru au président Macky Sall et à sa vision dès le début de notre compagnonnage.
Nous sommes descendus sur le terrain pour faire adopter le président Macky. Nous nous sommes battus pour qu’il soit dans le cœur des populations et dans leur tête  pour son élection. Je me rappelle pour déposer la candidature de Macky Sall, on était dans ma voiture et la candidature a failli ne pas passer parce qu’on avait oublié de mentionner « Il sait lire et écrire le français ». Je me rappelle c’est Jean Paul Dias qui nous l’a rappelé.
Ce sont ces combats là qui ont valu d’avoir 26% au premier tour avant de gagner au second tour.
Ce que nous déplorons aujourd’hui, c’est que nous avons le sentiment d’être laissés en rade, abandonnés.
 
 
Soupçons sur ceux qui tentent de les écarter.
 
On a remarqué que depuis son arrivée au pouvoir, on se sent abandonnés. Nous avons été là lorsqu’il n'y avait personne. Nous avons défendu le président Macky partout au Sénégal. Nous ne méritons pas ça...
Nous sommes frustrés parce que des proches de Macky Sall manœuvrent pour nous écarter et nous mettre de coté. Des proches qui n’étaient même pas là en 2012.  Ils posent des actes pour nous écarter. Le président Macky Sall fait tout pour nous rapprocher les uns des autres, mais on a vu que des gens dans son entourage ne veulent pas que cela arrive. Des proches du président Macky Sall, tapis dans l'ombre, font tout pour écarter Macky2012.
Ils ont combattu le président Ibrahima Sall à son poste de ministre l’éducation nationale et nous font tous les jours des misères. Ils essaient de nous frustrer et de nous mettre à l’écart dans la coalition.
Nous sommes les géniteurs de tout ça, donc nous devons être mis au courant de ce qui se passe. Nous devons être présents et non absents de ce qui a été à l’origine de tout cela.
Des gens qui sont en dehors de la coalition, ne doivent pas décider de ce que nous devons faire...
Samedi 11 Octobre 2014
Dakaractu





Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016