Mamadou Kassé Hanne opte pour la France (média)


Mamadou Kassé Hanne opte pour la France (média)
L'athlète sénégalais Mamadou Kassé Hanne, finaliste du 400m haies à Moscou lors des derniers championnats du monde d’athlétisme, a décidé de désormais courir sous les couleurs de la France, a annoncé Sud quotidien dans son édition de ce vendredi.
 
L'information a été confirmée par Momar Mbaye, le président de la Fédération sénégalaise d’athlétisme (FSA), interrogé par le même journal.
 
Natif de Rufisque, Mamadou Kassé Hann, qui s'est installé à Montpellier (France) depuis quelques quatre ans, avait raté les derniers championnats d’Afrique de la discipline à cause d’une blessure.
 
Ancien pensionnaire du Centre international d’athlétisme de Dakar (CIAD), il a suivi son entraîneur Tidiane Corréa, ancien responsable technique en France.
 
Dans de nombreux entretiens avec la presse, il avait toujours fustigé l’attitude des autorités sportives et politiques à son égard.
 
Demi finaliste aux Jeux olympiques de Londres en 2012, le spécialiste des haies basses s’était donné comme objectif de décrocher une médaille aux Jeux olympiques de Rio (Brésil) à 2016.
Vendredi 10 Octobre 2014
Dakaractu




1.Posté par Ookal le 10/10/2014 20:58
Ce Kasse Hanne est un vrai badolas tout le temps a pleurnicher dans les medias alors qu'il fait parti des rares athletes senegalais a beneficier d'une bourse aussi infime soit elle ! Badolas mom badolas rek lay done bon debarras

2.Posté par Mara le 11/10/2014 12:34
Encore un jeune qui risque de tout perdre, il devait revisiter l'expérience de Cheikh TOURE spécialiste en longueur qui avait fait le même choix au summum de sa carrière. La Fédération a aussi une responsabilité, car, il faut un réel suivi sur les athlètes qui sont à l'étranger.
Regardez Ndiss Kaba BADJI qui n'est plus que l'ombre de lui même pour un jeune qui pouvait aller très loin.
Après leur carrière d'athlète, ils risquent pour les plus chanceux de trouver un petit job dans une petite commune.
L'Etat doit développer une véritable politique du sport, car le sport de haut niveau ne gère pas de manière informelle.
Il ne faut pas que les responsables de la discipline ne viennent nous énumérer les bourses, appuis ou sacs de riz qui ont été offerts à cet athlète. Si on veut des résultats, il faut avoir un vision et mettre les moyens.

Dommage pour ce jeune et pour le Pays.

3.Posté par Mara le 11/10/2014 12:35
Encore un jeune qui risque de tout perdre, il devait revisiter l'expérience de Cheikh TOURE spécialiste en longueur qui avait fait le même choix au summum de sa carrière. La Fédération a aussi une responsabilité, car, il faut un réel suivi sur les athlètes qui sont à l'étranger.
Regardez Ndiss Kaba BADJI qui n'est plus que l'ombre de lui même pour un jeune qui pouvait aller très loin.
Après leur carrière d'athlète, ils risquent pour les plus chanceux de trouver un petit job dans une petite commune.
L'Etat doit développer une véritable politique du sport, car le sport de haut niveau ne gère pas de manière informelle.
Il ne faut pas que les responsables de la discipline ne viennent nous énumérer les bourses, appuis ou sacs de riz qui ont été offerts à cet athlète. Si on veut des résultats, il faut avoir une vision et mettre les moyens.

Dommage pour ce jeune et pour le Pays.

4.Posté par fort154 le 13/10/2014 22:53
mais dites moi vous qui le critiquez dites ce qu'a fait le sénégal pour ses athlètes je suis sénégal mais je suis d'accord sur son choix la france lui a faire un bourse d'étude et sport lui a garanti un hébergement digne de son nom et un plan de suivi sportive chose que n'a pas daignait faire le sénégal

mais attendez il a une famille à nourrir arrêtez



Dans la même rubrique :