Malick Rocky Ba, notre confrère de l’AFP agressé par la police: «Si j’étais tombé, je serais aujourd’hui un homme mort»


Malick Rocky Ba, notre confrère de l’AFP agressé par la police: «Si j’étais tombé, je serais aujourd’hui un homme mort»
DAKARACTU.COM  Apparu sous un visage tuméfié, le correspondant de l’agence France-presse (AFP), Malick Rocky Ba, revient sur son agression par les forces de police le vendredi dernier après la validation de la candidature de Me Abdoulaye Wade par le Conseil constitutionnel. «Je leur ai dit que je suis journaliste en sortant ma carte de presse mais ils n’ont rien voulu comprendre», confie Malick R. Ba. Avant d’ajouter qu’il était seul et isolé entre les mains de trois policiers. «Quand ils me frappaient, j’étais debout», raconte-t-il, non sans remercier le ciel d’être resté sur cette position. «Si j’étais tombé, je serais un homme mort», dit-t-il.
Lundi 30 Janvier 2012




1.Posté par Papy1 le 30/01/2012 14:11
Où était Karim Wade quand les jeunes se battaient pour porter Wade à la Magistrature Suprême en l’an 2000??? Où? Abdoulaye dites nous SVP où était Karim Melissa Wade en l’an 2000???
Libérez Alioune Tine MAINTENANT ou on va le libérer par FORCE.
L'histoire est une roue qui tourne Abdoulaye, hier on s'est battu TOUS contre vent et marée pour Abdoulaye Wade contre Diouf, sa police et le PS pour enfin porter Wade au pouvoir, aujourd'hui ENCORE l’histoire se répète et on va se battre avec toutes nos forces contre Wade, son CC, ses nervis et le PDS pour libérer Alioune Tine notre HERO Nationale et faire triompher l'état de DROIT et l’Egalite de TOUS devant la LOI dans ce pays qui n’appartient au père de personne.
Wade « tamoul diom, khamoul kolore, falewoule keenn », en voulant coute que coute défier le Peuple tout simplement par ce qu'on a dit un grand NIET par les urnes à son fils Karim Wade lors des élections de 2009 Wade est prêt a TOUT.
Wade est atteint par la maladie qu'on appelle L'obsession, qui est aussi une FOLIE habite par tous les DICTATEURS du monde et Wade en est un dans le pays de Lat Dior Ngone Latyr , Alboury Ndiaye, Ndiadiane Ndiaye, Coumba Ndoffene Diouf et Maba Diakhou Ba.
Un demi sénégalais qui s'appelle Karim Meissa Métissa Wade ne dirigera JAMAIS notre Sénégal démocratique et républicain ou tout le monde vit en paix en acceptant Senghor, Diouf et toi Abdoulaye Wade comme présidents de la république. Et maintenant, pour la récompense a notre GENEROSITE et SACRIFICE comme cela ne vous suffisait pas, tu veux nous IMPOSER un demi-sénégalais comme président non méritant sur un plateau d'Or et surtout sur le dos d'une bataille qu’il n'a JAMAIS assister et qui t'a porter au pouvoir et cela, Abdoulaye, nous ne l'ACCEPTERONS Jamais. JAMAIS.

2.Posté par Latyr Kamara le 30/01/2012 18:07
C'est lamentable! Ousmane Ngom préposé aux sales besognes en porte l'entière responsabilité. Il le paiera. On ne peut pas "arrêter la mer avec ses bras". Qui sème le vent récolte la tempête. Le peuple debout va bientôt mettre hors d'état de nuire cette bande de mafia. Rendons nous demain à la place de l'obélisque pour montrer Wade et ses acolytes que le peuple est avec le M23. Ne laissons pas les autres mener le combat à notre place.

3.Posté par zoman le 30/01/2012 20:40
wade est un criminel pire que les nazis ou a ton vue un president gagner une batail contre son peuple. wade doit etre sage pour epargner lesenegal d'une guerre civile



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016