Malgré les premières tendances, les socialistes gardent la tête froide


Malgré les premières tendances, les socialistes gardent la tête froide

Bien que les résultats des dépouillements issus des bureaux de vote ne semblent pas placer leur candidat parmi le trio de tête qui devrait sortir du scrutin de la présidentielle, les socialistes veulent garder la tête froide, estimant que rien n’est encore joué.

A la Maison du Parti socialiste où la plupart d’entre eux s’était donné rendez-vous dimanche soir pour suivre les premières tendances, nombreux sont ceux qui croient que l’espoir est encore permis.

Pour eux, ces premières tendances ne sont pas représentatives de tous les bureaux et centres de vote. Et beaucoup affirment être sûrs de deux choses : si Wade n’est pas battu, il sera contraint au second tour.

Et si cette dernière hypothèse se présentait, les socialistes affirment qu’ils ne se feraient pas prier pour soutenir le candidat de l’opposition le mieux placé.

En attendant, Cheikh Mbacké, le mandataire du Parti socialiste (PS) à Dakar félicite les Sénégalais d’avoir accompli leur droit mais aussi d’avoir sécuriser le vote’’.

Selon lui, le candidat de la coalition Bennoo ak Tanor félicite tous ceux qui ont voté pour lui.
APS

Lundi 27 Février 2012




1.Posté par Azel le 27/02/2012 01:26
tu as déconné Tannor
C'est l'éclatement de Benno , dont tu es le seul responsable, qui vous a fait perdre. Selon ces tendances, si tu étais toujours a coté de Niass, c'est sûr que vous viendrez au deuxième tour, à la place de Macky ou de Wade
Désolé, maintenant il faut passer le témoin!

2.Posté par diosse le 27/02/2012 06:46
tu parfaitement raizon mon frere il a deconné de meme que cheikhe bamba dieye idrissa seck eux au lieu d'aller battre campagne ils passent toute leur temps a allé a la place de l"obelisque et a mla place de l'independance
cela leur apprendra

3.Posté par TAKI le 28/02/2012 00:40
Le parti socialiste s'est complétement trompé d'élection en mettant en avant un critère totalement inopérant dans le choix du candidat de BSS. Cette supposée représentativité numérique ne pouvait pas etre déterminante quand il fallait trouver le meilleur profil personnel pour porter un projet commun. Cette méprise leur a valu du reste, ce score peu flatteur, mais à la hauteur de leur poids électoral réel... Les élections tronquées de 2007 et leur OPA de 2009 sur les élections locales les avaient amené à développer un égo surdimentionné. Je souhaite qu'ils en tirent toutes les conséquences et surtout qu'ils comprennent enfin que le Sénégal est en pleine mutation...psychosociale. Ne pas l'avoir compris a conduit à l'absence du courant socio-démocrate au second tour! Ils en porteront l'entière responsabilité historique.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016