Mal gouvernance : « Les corps de contrôle doivent être envoyés maintenant au Port Autonome de Dakar », selon Mamadou Lamine Diallo


Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki, dans sa « Questekki  66 » du 31 octobre 2017, la question économique de la semaine, a fait des révélations sur le Port de Dakar et affirme qu’il est temps d’auditer l’institution.

En effet révèle-t-il, en 2013, constatée par la LFR du 31 décembre 2013, le gouvernement a encaissé plus de vingt-quatre milliards  (24 600 355 37 francs)  au titre de la redevance  de cession versée par la société Dubaï Port. Cet argent, ajoute le député, présenté comme relevant de la traque  des biens mal acquis, aurait servi à la construction du Centre de Conférence de Diamniadio, l’équipement de la sûreté nationale, etc. Mais plus tard assure Diallo, le Ministre de l’Économie envoie une lettre au DG  pour reconnaitre que ce montant est une dette vis-à-vis du PAD.

 « Ainsi, le PAD a pu inscrire ce montant dans son compte de résultat pour cacher son déficit » accuse t’il. Fort de ce constat, et sûrement d’autre, le député demande que les corps de contrôle soient envoyés au Port Autonome de Dakar.

« Le PAD est l’entreprise la plus importante du pays.  Par ailleurs, il est surprenant que l’ITIE  ait omis de se prononcer sur l’affaire NECOTRANS qui frappe le secteur minier. Il  est donc  temps, au vu de tout se qui passe dans cette société,  que les corps de contrôle soient envoyés au Port Autonome de Dakar, au nom de la « gouvernance vertueuse »  de Macky Sall. Œuvre de salut public ! » lit on sur la note.

Revenant sur la publication du  rapport ITIE 2015,  le Président du mouvement Tekki, indique que  l’ITIE aurait dû faire l’étude sur les années  (2012 - 2015) et traiter notamment de l’affaire Petrotim et Timis Corporation. 
Mercredi 1 Novembre 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :