Maintien de la paix et lutte contre l’exploitation et l'abus sexuel : 125 éléments de différents corps de sécurité formés pour lutter contre ces fléaux


125 militaires, gendarmes et policiers ont été formés dans le cadre de la campagne « Zéro Abus » contre les exploitations et abus sexuels pour le maintien de la paix, la prévention et la lutte contre l’exploitation et les abus sexuels.
Ces derniers, vont passer  le relais au niveau des écoles de formation, des centres de formation militaire, mais également dans des  centres d’entrainement avant leur déploiement sur le terrain.
Ce projet vise le renforcement des connaissances des agents de défense et de sécurité sur les questions de violence basées sur le genre, les concepts de genre, la maîtrise des instruments juridiques de protection des femmes dans les zones de conflit et l’acquisition d’outils d’analyse et de prévention contre les exploitations et abus sexuels.
Le colonel Mamadou Guèye, représentant du ministre des forces armées, lors de la clôture de l’atelier de formation, a rappelé qu’au niveau de leur Etat-major, un bureau Genre a été mis en place pour la superviser les questions d’exploitation et des abus sexuels.
 Selon lui, ce programme a été inscrit dans l’agenda de la police et de la gendarmerie comme un programme prioritaire qui est actuellement à l’ordre du jour.
Revenant sur la formation des agents de défense, objet de ce séminaire, il a fait savoir que «le Sénégal a une vieille tradition de contribuer dans le cadre de la solidarité internationale à la mission de maintien de la paix ».
Il a rappelé que notre pays est le septième contributeur de troupes dans le monde.
Par conséquent, ajoutera-t-il, nous avons un rôle moteur à jouer dans ce vaste programme qui nous permet de moraliser les interventions, mais également les missions de maintien de la paix auxquelles les forces de défense et de sécurité participent.
Mercredi 17 Mai 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :