Maintien d’Ousman Badji et de la NIA : Une erreur ou une stratégie de Barrow?


Adama Barrow a annoncé le maintien à la tête de l'armée du fantasque général Ousman Badji. Une décision pour le moins surprenante. Après avoir fait acte d’allégeance à Adama Barrow, le patron des armées s'était rangé du côté de Jammeh en lui adressant même une lettre publique dans laquelle il lui jure soutien et fidélité. Ce n'est que quand il a su que les Forces de la Cedeao étaient à la porte de la Gambie que Ousmane Badji a changé de camp.
Par ailleurs, Adama Barrow a surpris tout le monde en annonçant que la Nia, la sinistre police politique de Jammeh, sera maintenue et réformée. Or, aux premières heures de son élection, Adama Barrow avait annoncé la dissolution de la Nia dont le chef, Yankoba Badjie continue les abus malgré les changements promis.
Yankoba Badjie qui devrait être la première personne à être limogée et arrêtée par le nouveau régime, a tenté, la semaine passée, de faire expulser illégalement deux ressortissants du Nigéria qu'il détenait au secret depuis trois ans. La police de l'aéroport de Banjul s'est opposée à cette mesure illégale. Qui plus, il a été rapporté que les deux individus ont été dépouillés de tous leurs biens par Yankoba Badjie qui voulait effacer ses traces en les expulsant du pays. Une enquête a été ouverte par l'Inspecteur général de la police.
Lundi 30 Janvier 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :