Mahammed Dionne : « il y a des maires du parti de la majorité dont les actions ont fait l’objet d’une information judiciaire »


Mahammed Dionne : « il y a des maires du parti de la majorité dont les actions ont fait l’objet d’une information judiciaire »
Le Premier ministre Mahammed Dionne qui fait face aux députés pour la séance des questions orales, a répondu à la première question relative à la politique de reddition des comptes pour laquelle il a été dénoté un favoritisme  et une politique de deux poids deux mesures,selon que le concerné est de la mouvance présidentielle ou non. Des accusations essuyées d’un revers de main par le Chef du Gouvernement.
« Vous avez dit deux poids deux mesures, mais je rappelle quelques principes. Le Président de la République  « a dit et répété je ne protégerais personne ». Et c’est la réalité, c’est ce qui inspire la politique du gouvernement. L’IGE inspecte les projets que l’exécutif gère, les collectivités locales administrent librement. L’Acte 3 s’est inscrit en droite ligne de principes fondamentaux : c’est la libre administration des collectivités mais et c’est au nom de cela que l’IGE  a préparé un programme annuel 2015, comme pour toutes les années. L’IGE a fait son programme et a voulu s’intéresser à l’activité dans les collectivités. 7 maires sont été auditionnés : Dakar, Fatick, Guédiawaye, Pikine, Ziguinchor, Kaolack.
Je rassure à l’issue de ces 7 missions lancées dans le cadre le plus respectueux de la gouvernance publique, ce qu' a fait le Chef de l’Etat. Il a approuvé l’ensemble des rapports. Il écrit « lu et approuvé ».  Et quand -il en  a fait l’approbation il en à terminé, et cela devient l’affaire du Gouvernement et il  a pris ses responsabilités. Il a été demandé l’ouverture d’une information judiciaire. Il y  a une autre information ouverte dans une autre mairie sans autant de paroles. Si aujourd’hui certains dossiers sont sur la place publique, ce n’est pas la faute du Gouvernement. Il y a deux dossiers déférés devant la justice pour l’ouverture d’information judiciaire, il y a en a eu trois dont les responsables ont été déférés devant la chambre de discipline financière. Il y a des maires du parti de la majorité qui vont à la Cour des comptes, où leurs actions  a fait l’objet d’une information judiciaire » a-t-il révélé.
 
Jeudi 23 Mars 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :