Macky jupiterisé! (par Oumou WANE)


Macky jupiterisé! (par Oumou WANE)
À Diamniado, ce week-end, au Centre de Conférence Abdou Diouf, le bien nommé CICAD, sans rire, c’était la fête de l’administration publique sénégalaise, réputée inefficace, lente, illisible, aux services redondants et décalés par rapport aux attentes des usagers. Je devrais même ajouter désaxée et qui marche en claudiquant, tant l'ampleur de ses "dysfonctionnements" est avérée et vérifiée chaque jour par chacun d’entre nous. Il semble qu’à l’occasion de cette rencontre de l’administration, nos autorités, sous le choc de telles incohérences aient pris la mesure de l’enjeu de modernisation de l'action publique dans notre pays. À la bonne heure et disons même enfin ! Mais il faut rappeler l’ampleur du chantier. Depuis notre indépendance, fêtée comme il se doit voilà à peine 10 jours, l’État du Sénégal est sclérosé et cellulité par sa Fonction Publique.

Notre jeune monarchie républicaine et ses dirigeants politiques imperturbables, viennent à peine d’en faire les frais, l’espace d’un seul petit weekend et c’est déjà le tremblement de terre national ! Pauvres citoyens que nous sommes, nous autres lambdas, à nous casser le nez toute l’année contre ce mur d’absurdité. Mais je vous en supplie n’allez pas croire que je tape ici gratuitement sur les agents de l'Etat qui n'y sont pour pas grand chose. C’est l’'ampleur de l'administration, son obésité, la complexité de ses textes, l'empilement de mesures inappliquées, qui rendent ce mille-feuille ingouvernable et surtout indigeste.

Nos autorités elles, toutes décorées des faveurs que nous nous saignons à leur octroyer, palais, avions, trains de vie, etc, commencent à nous comprendre et ne s’intéressent à nous que lorsqu’elles sont touchées elles-mêmes dans leurs propres égos ou dans leur chair. Nous citoyens, ne comptons donc que pour des prunes ? Oui certainement ! Au théâtre, puisque nous y fûmes, dans les couloirs feutrés du beau CICAD, chacun fit semblant d’être choqué des allégories de ces acteurs de pacotille, faisant semblant que dans la vraie vie c’est bien différent de ce que nous vivons ! Dans notre propre pays, nous sénégalais, ne pouvons pas travailler et avancer, bloqués par une caste qui ne dit pas son nom et que nous aurons à combattre sans lâcheté pour exister ! Oui Monsieur le Président, vous êtes bien le seul à ne pas savoir pourquoi on ne parvient pas à réformer les entreprises publiques, l'état et les collectivités locales, qui se trouvent être des places fortes syndicales indéboulonnables, et dont les bénéficiaires appartiennent en majorité au parti au pouvoir. Presque tous nos Directeurs Généraux sont devenus maires et même certains s’incrustent et ne vont pas à la retraite lorsque l’heure fatidique a sonné ! 


Messieurs nos dirigeants, vous qui flottez entre ciel et terre, plus proches de Jupiter que de nous, vous avez vécu ce que les citoyens sénégalais vivent tous les jours, toutes les heures, toutes les minutes et toutes les secondes ! La différence entre vous et nous, c’est que vous avez des remèdes alors que nous n’avons rien d’autre que la colère contenue et même pas de placebo ! 

Une administration à mourir de rire pour les jours « avec » mais à pleurer les jours « sans », puisque vous en avez décidé ainsi ! Oui, c’est celle qui vous convient, celle à votre service, celle dont vous avez nommé les têtes pensantes ! 
Vous pourrez dire "Il faut avancer. Je veux avancer à une vitesse grand V… » et qualifier ce Forum national de l’administration d’historique, il ne permettra pas d’impulser un mouvement de transformation du service public. Car comme son nom l’indique, il est au service du public, dont tout le monde se fout bien de la satisfaction au final.
Des membres du gouvernement, des hauts fonctionnaires, des députés, des membres du Conseil économique, social et environnemental, des représentants des forces de défense et de sécurité ont participé à cette rencontre de l’administration publique sénégalaise, samedi et dimanche, au Centre international de conférences Abdou-Diouf. Parmi ce beau linge, il y a beaucoup d’incompétents qui ont su se montrer motivés juste le temps d’être nommés ! Comment croire alors, que le Sénégal va entrer dans une "nouvelle ère administrative faite d’efficacité". Si les responsables nommés aux postes les plus stratégiques et dans les départements clés ne savent pas écouter les mutations de l'économie et de la société, quel est notre d’avenir ?
Monsieur le Président, si comme vous le dites, "Dans cet ordre nouveau, la satisfaction de l’usager demeure au cœur de la finalité du service public », permettez-moi quelques vérités de base qui vous aideront peut-être à adopter les dispositions nécessaires pour établir votre plan d’actions prioritaires : l’administration sénégalaise, celle que vous gérez, est incompétente, inefficace, arrogante, et souvent corrompue ! Notre administration est malade depuis longtemps et d’ailleurs elle est moribonde et la rupture promise depuis 4 ans pour gérer autrement les affaires publiques n’a pas encore eu lieu.
Vous cherchiez vos mots ce weekend tant la distance est grande de Jupiter à la Terre. Vous sembliez désemparé, à cote d’une ministre de la fonction publique déprimée et d’un premier ministre tout en colère contenue ! Et moi je suis décontenancée.

Oumou Wane
Présidente africa7
Lundi 11 Avril 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :