Macky dégaine 2 millions par mois pour loger « illégalement » la fille d’Aminata Tall


Macky dégaine 2 millions par mois pour loger « illégalement » la fille d’Aminata Tall
DAKARACTU.COM Fatim Guèye, représentante du Sénégal à l’Unesco (Paris) est logée « illégalement » à Dakar par l’Etat, à raison de 2 millions de nos francs par mois. La fille d’Aminata Tall, présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese), selon La Tribune, est gracieusement logée aux frais de l’Etat dans deux appartements transformés en un, à l’immeuble « Yero Bâ » ; tandis qu’elle est bien prise en charge en France par le gouvernement sénégalais. A quand la fin de l’hémorragie de l’argent du contribuable?
Samedi 14 Septembre 2013
Dakaractu




1.Posté par senegalais le 14/09/2013 14:28
en ce moment le peuple souffre le marty.soyons patients 2017 nest pas loin.on foutera dehors ce regime de predation des deniers publics

2.Posté par MBEUBEUSS le 14/09/2013 15:36
A QUAND LA FIN DES ABUS ? DE CETTE GROSSIERE BAMBOULA AVEC NOS PAUVRES DENIERS PUBLICS PAR CETTE FAMILLE AMINATA TALL ????? JUGEZ- EN :

LES FILLES
FATIME GUEYE, AMBASSADRICE A L' UNESCO, LOGEE PAR L' ETAT SENEGALAIS A PARIS ET ... A DAKAR
SON MARI KHADIM , CONSEILLER SPECIAL DE AMINATA TALL AU CESE
BIRAME FALL, MEILLEUR AMI DE KHADIM , DIRECTEUR CABINET AMINATA TALL CESE
COCOTTE, ABUSIVEMENT LOTIE , ES QUALITE DE FONDEE DE POUVOIR AU FPE MAINTENANT BNDE
LA SOEUR
KHADY TALL, AMBASSADRICE A TUNIS APRES UN DEPART VOLONTAIRE DE LA SONEES LUI AYANT RAPPORTE PLUS DE 50 000 000 DE CFA
SON MARI, M. DIAGNE, CONSEILLER SPECIAL DE AMINATA TALL AU CESE
EL HADJ ET MAMADOU DIA , NEVEUX DE AMINATA TALL , RESPECTIVEMENT RESPONSABLE DU PROTOCOLE ET CONSEILLER TECHNIQUE CESE
LE CHAUFFEUR DE THIERNO NDOM BA SALARIE DU CESE
LE GARDIEN PRIVE DE AMINATA TALL SALARIE DU CESE E SUS DES AGENTS DE SECURITE DE L' ETAT
ENFIN LES MARCHES LES PLUS JUTEUX ATTRIBUES A M. THIERNO NDOM BA

POUR QUE CETTE FETE SE PERPETUE SANS GARDE- FOUS AMINATA TALL NOMME NDIAYE KAÏRE DIRECTEUR FINANCIER EN ATTENDANT DE LIQUIDER L' ACTUEL SG ET DE LAISSER LIBRE COURS A SES APPETITS VENALEMENT BUDGETIVORES ....

OU SONT LES " MERITES " DE AMINATA TALL JUSTIFIANT DE TELS ABUS ?

OU EST LA LEGITIMITE POLITIQUE D ' UNE TELLE INSULTE A LA MORALE PUBLIQUE ET AU BON SENS ?

CETTE SITUATION DE " MATEYE " DE AMINATA TALL DOIT S' ARRETER SINON LES JOURS DU CESE SONT COMPTES ...

3.Posté par hugo le 14/09/2013 19:57
Il faudra lui envoyer la Facture.....ou que le DAGE des Affaires étrangères passe à la caisse ou à la trappe.
Ya en marre avec ces rejetons qui ne servent à rien pendant que les Gorgorlu sont au soleil et dans la canicule.
Le Sénégal doit avoir dépasser ce système de Pass-droit.
Il appartient au

4.Posté par MENSONGES le 14/09/2013 20:05
Arrêtez de mettre des titres mensongers. Vous présentez l'affaire comme si c'est Macky qui lui donnait 2 millions par mois alors que c'est l'institution qui l'emploie qui lui paye son logement de fonction à l'étranger. En plus c'est quoi un loyer décent de 2 millions en France ? Rien !!!

5.Posté par Man le 14/09/2013 22:59
Etudiants et professionnels qui désirent poursuivre leurs études au Canada et toute personne qui désire vivre et travailler au Canada, merci de nous contacter à galassbc@gmail.com. Nous vous accompagnons jusqu’à l’obtention du visa avec des délais record

6.Posté par Dakar le 14/09/2013 23:13
Laissez cette dame trankil.
@ mbeubeuss tas menti sr tte la ligne. En plus tu donnes de fausses infos. Dit a tn SG qu il perd rien pr attendre. On sait qui se cache derriere ce pseudo mais yagatoul.
Khadim diop est mieux que vs tous . Dc fermez la please.

7.Posté par Dakar le 14/09/2013 23:14
L administrateur de dakar actu on ne comprend pas pourquoi si on met des commentaires dn biensr Mme Tall. Vs ls bloquez.

8.Posté par seck le 14/09/2013 23:22
selon Ahmet Kalifa NIASS y en a marre est financé par des lobbies homosexuelles

9.Posté par MAM RANDATOU le 14/09/2013 23:23
@mensonges , Ca y est ! Les chiens galeux de aminata tall sont lachés !

L' unesco loge tres genereusement la petite Fatime Gueye dans un appartement hausmanien de 150 m2 sur Avenue Faidherbe pas loin des Champs Elysees .
Il ne viendra pas à l idee de Fatime Gueye de demander à l ' UNESCO de payer en plus un loyer à Dakar .

Avec son dossier pendant en Justice pour Esclavagisme moderne cette pseudo diplomate ferait mieux de raser les murs au lieu de suivre les pas de sa mere Aminata Tall . Les passe-droits et autres " MATEYE " ne marchent hélas , qu'au Sénégal . Pas en France sous Hollande .
Dure sera la chute , INEXORABLEMENT !

10.Posté par @MENSONGES le 15/09/2013 01:23
Toi mensonge tu es un vrai salaud de la première heure. VA DANS LES CAMPAGNES SÉNÉGALAISE TU VERRAS DES ENFANTS MOURIR DE FAIM, PAR MANQUE DE SOIN DE SANTÉ, DORMIR DANS DES CASES À MÊME LE SOL. Après reviens nous dire qu'un appartement à Dakar payé 2 millions de FCFA par mois et qui reste la plupart du temps fermé, ce n'est RIEN. COMBIEN D'ENFANTS CETTE SOMME PEUT NOURRIR?????

11.Posté par Le dégoûté le 15/09/2013 04:25
Thalès-le-fou, roman sans relief.

Il paraît que M. Sémou Mama Diop est un écrivain. Il paraît qu’il incarne aujourd’hui, avec quelques autres, la nouvelle garde de la littérature sénégalaise. Il paraît même, affirment les plus hardis, que M. Sémou Mama Diop aurait du talent.

Je dois alors être tombé sur le mauvais livre : car si M. Diop a quelque talent, j’en ai en vain cherché une trace dans son roman Thalès-le-fou.

L’histoire, s’il y en a une, a pour cadre Wakogne, un quartier embourbé dans une profonde misère au sein d’un pays imaginaire, la République démocratique du Jolof. Le narrateur, Thalès, est un fou. Et à travers sa parole de fou, s’incarne toute une galerie de personnages : les jeunes désœuvrés de Wakogne amassés au banc « jaxlé » et rêvant d’Europe, les hommes politiques véreux et facilement identifiables, les habitants du quartier, du marabout charlatan au père de famille irresponsable, de la commère à la vieille veuve, du jeune intègre au vieux libidineux. Tous ces personnages sont supposés représenter des types de la misère sociale, et les interactions entre eux, tenir lieu de scènes de la vie quotidienne. Quant au sujet propre du livre, il est difficile à saisir : « l’émigration ou l’immigration clandestine » nous dit la quatrième de couverture. L’éditeur eût tout aussi bien pu écrire : le mensonge politique, l’injustice sociale, ou encore, la fameuse hypocrisie nationale.

C’est dire que Thalès le fou est un roman touffu, qui brasse beaucoup de thèmes. En soi, cela n’est pas grave. Mais que cette profusion de sujets obstrue le propos l’est. Un roman avec cette ambition eût nécessité du souffle : non seulement littéraire, mais encore, physique. Il semblerait que M. Diop n’ait eu ni l’un ni l’autre : 155 pages, c’est maigre. A vouloir parler de tout, il n’a réellement parlé de rien ; à vouloir tout peindre, il n’a fait qu’esquisser. Aucun thème, aucun personnage n’est développé avec la profondeur qu’il eût fallu ; tous, enfin, sont sans épaisseur.

La dispersion du discours, sa fragmentation, pouvaient dans un sens être justifiés par le fait qu’il était pris en charge par un fou, c’est-à-dire par la figure par excellence de l’errance, du discours déconstruit, a-topique. La quatrième de couverture, encore elle, nous apprend d’ailleurs que le récit suit cette « démarche en diagonale propre au fou de l’échiquier qui côtoie en un simple déplacement les rois et les manants. » Thalès, le narrateur, bouge certes beaucoup, mais la fréquence de ses déplacements n’a d’égale que la légèreté de son discours social. La figure du morosophe, du fou détenteur de sagesse sinon de vérité, pour être saisissante, doit pouvoir imprimer à son propos, aussi décousu soit-il, une certaine puissance. On le sait depuis Erasme et Foucault. Mais nulle trace de cette puissance ici : le discours du narrateur est superficiel, trop rapide.

En vérité, le discours de Thalès sombre très vite dans la répétition, et le roman est infesté de références culturelles potaches, mises en italiques, comme pour dire : « attention, étalage de culture ici, référence en cours. » Une si longue lettre est mêlée à La Grande vadrouille, qui est mêlée à La Comédie humaine, qui est mêlée à Starsky et Hutch, qui est mêlé à La Fontaine, qui est mêlé à Senghor, qui est mêlé au Prince de Machiavel, qui est mêlé au Tartuffe de Molière, etc. L’on finit par croire qu’en écrivant, M. Diop a cherché à prouver que son fou était savant, cultivé. Etonnant, sous ce rapport, qu’il ne se soit pas souvenu de ce mot de Sagan –le connaissait-il ?- : « la culture c’est comme la confiture : moins on en a, plus on l’étale. »

Je ne m’attarderai pas sur le style de ce roman, il est l’un des plus laborieux que j’aie jamais rencontré. Oyez plutôt : « Maintenant que j’ai mis les points sur les i et l’accent grave sur les e pour que vous sachiez que mon ton est grave et que je n’aime pas les familiarités entre lecteur et auteur, je vais vous exposer les raisons qui m’ont poussé à m’étaler et étaler la misère de mon pays et de Wakogne sur ces papiers de fortune. » Ou encore : « Rambo tâta sa braguette et fit glisser le zip. Il nous sortit son instrument, son homo-erectus, un bazooka aussi gros que celui de Sylvester Stallone dans Rambo II la Mission, et je n’ai pas pu m’empêcher de l’imaginer dans la position du missionnaire surarmé cherchant dans la forêt vietnamienne de Grosses Fesses des JA portés disparus… » Je m’en arrête là.

En vérité, ce qui est le plus étrange quant au style de M. Diop, c’est qu’il est souvent qualifié de « trash », de subversif, comme s’il suffisait de mettre bite, cul, couille dans une même phrase pour être trash, comme si la subversion d’un langage se mesurait à sa vulgarité, comme s’il suffisait de mettre des points de suspension, des injures, et un simulacre de gouaille populaire partout pour être estampillé sous-héritier de Céline. Il n’en faut décidément pas beaucoup pour effaroucher les vierges de la critique littéraire sénégalaise qui, comme M. Diop semble-t-il, n’ont pas compris cette chose fondamentale en littérature : que le langage est en lui-même une subversion, et une subversion d’autant plus efficace qu’on ne la surcharge pas d’effets. Qu’on se le dise, M. Diop n’est ni trash ni vulgaire. Il manque de naturel. Il se regarde écrire et rit à ses propres blagues. On le voit arriver à des lieues avec ses gros sabots. C’est un magicien dont les trucs sont connus à l’avance. En somme, c’est un romancier médiocre.

En fin de compte, la seule chose qui m’aura fait marrer dans ce bouquin est la réception qu’il a eue. Il a été interdit au Sénégal, censuré par le président Wade. Et sur ce point, je suis d’accord avec M. Diop : il n’y avait pas de quoi. Vraiment pas.

Tout au long de l’ouvrage, Thalès ne cesse de répéter qu’il veut écrire cette œuvre en six jours comme le Bon Dieu fit la Terre, et se reposer le septième. Dieu au moins a réussi son oeuvre, Lui.

Et aux sept péchés capitaux qui servent d’ossature aux sept chapitres du roman, l’on devrait rajouter un huitième : l’absence de talent littéraire.

Mais qui sait, peut-être M. Diop progressera-t-il. Il faut croire aux miracles. Que je sois allé au bout de ce roman en est bien un, après tout.

12.Posté par Hamza le 15/09/2013 09:45
LES SENEGALAIS DOIVENT S'INTERROGER, SUR LE POURQUOI DE CETTE SITUATION QUI DURE ET DURE ENCORE ET QUI RESEMBLE DE PLUS EN PLUS À LA MALEDICTION.DE TOUS LES CANDIDATS QU'ILS Y AVAIENT EN 2012 IL AURA FALLU CHOISIR L'UN DES MOINS ARGUMENTÉS EN TERME DE VALEURS MORALES, D'HONNETET'E , MAINS PROPRES ET J'EN PASSE.LE COMBLE DE TOUT EST QUE : LE CHOIX DES SENEGALAIS A ETE PORTÉ SUR CELUI QUI ME SEMBLE ETRE LE MOINS INTELLIGENT POUR NE PAS DIRE LE PLUS IDIOT DE TOUS ,CAR IL FAUT VRAIMENT ETRE UN ABRUTI POUR OSER DECLARER 8 MILLIARDS DE PATRIMOINE QUAND TOUT LE MONDE SAIT QU'IL Y A MOINS DE 10 ANS TU ETAIS AUSSI FAUCHÉ QU'UN RAT D'EGLISE ,ET AUCUNE ACTIVITÉ NE PEUT JUSTIFIER UN TEL PATRIMOINE.
UN PEUPLE N'A QUE LES DIRIGEANTS QU'IL MERITE C'EST UNE PAROLE DE DIEU , NOUS DEVONS DONC NOUS INTERROGER ENCORE UNE FOIS SUR NOUS MÊMES:

13.Posté par Dakar le 15/09/2013 10:09
Doul rek

14.Posté par Sidiki Diouf le 15/09/2013 10:46
Titre méchant et malhonnête. Macky mo len guene. Vous êtes minables.

15.Posté par Munichois le 15/09/2013 11:05
@MENSONGES,

Si tu prétends qu'avec 2 millions on obtient pas un logement plus que décent de 3 pièces en France, même dans les meilleurs quartiers de Paris, tu mens. Tu ne connais alors rien de la France et vaut mieux te taire ! Dans n'importe quels arrondissement et banlieue chics de Paris, je peux te sortir tout de suite, un logement plus que décent de 3 pièces sur Internet, photo à l'appui !

16.Posté par W111 le 15/09/2013 12:14
Optez pour le W I F I quelque soit votre type de connexionn Keur gui Khe weul (A DS L 512 K), 1Mo, 2Mo et même avec Tv-O range
ainsi tt les apareils se conec teron (i phone,g alaxy,t ablette,t éléphone,o rdi ....),
avec lar ge couverture en plus votre Con nexion devienne bcp plus stable,
Clé 3g (0range ou Expres so), avec W I F I c'est bien possible, ainsi toute la fami lle se con necte (avec une seul clé 3g).
Augmente la por tée d'un signa l w i f i faible pour les grandes maisons, étage ou im meuble.
Pour tout autre problème W I F I, une solution vous sera proposée. Appelez 7 7 9 2 2 4 7 9 6 , 7 0 8 0 4 3 7 6 8

17.Posté par joe sylla le 17/09/2013 08:22
ah ah ah mbakhal wala pouthieu pathieu allez dansez !!



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016