Macky case une clientèle politique dans le "Haut Conseil du Dialogue Social" Exclusive : Dakaractu vous livre la liste complète des membres, les dessous de la nomination d'Innocence N'tap...


    Macky case une clientèle politique dans le "Haut Conseil du Dialogue Social"     Exclusive : Dakaractu vous livre la liste complète des membres, les dessous de la nomination d'Innocence N'tap...

La réduction du train de vie de l’Etat a été une des assurances données par celui qui tient les manettes du pouvoir Exécutif.  Le candidat Macky Sall, qui avait les yeux rivés sur le fauteuil alors occupé par Wade, avait claironné, au seuil de la Présidentielle, qu'une fois élu à la magistrature suprême, il allait apporter des solutions radicales, notamment sur le train de vie dispendieux du régime Wade. 

C’est dans cette quête de gouvernance économique d’efficacité et d’efficience dans la gestion de la chose publique qu’un budget "d’austérité " a été adopté. Mieux, le sénat sera supprimé aussitôt que Macky accéda au pouvoir. 

C'est pourquoi, grande a été la surprise des Sénégalais d'apprendre la mise sur orbite d'une institution dénommée "Haut Conseil du Dialogue Social" créée par le décret  n°2015-211 portant nomination des membres du haut conseil du dialogue social. 

Sont nommés membres de ce haut conseil du dialogue social, les personnes dont les noms suivent :

 

Mr Assane Diop, Ministre conseiller

 

Mr Magatte Ngom, Conseiller spécial de Monsieur le Président

 

Ministère de la santé et de l’action sociale

 

Mr Gallo Ba, Directeur des Ressources Humaines

Mme Geneviève Sagna, chef de division des affaires sociales de la direction des ressources humaines

 

Ministère de l’économie, des finances et du plan

 

Mr Bayal Niang, directeur de la solde, des pensions et des rentes viagères

Mr Cheikh Mbeguere, chef de la division des dépenses de la direction du budget

 

Ministère de la gouvernance locale, du développement et de l’aménagement du terroir

 

Mr Moustapha Sarr, conseiller technique n°1

Mme Assane Gueye Cissé, conseiller technique n°2

 

Ministère des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement

 

Mme Diop Maimouna Mboup, conseiller en planification

Mr Abdou Karim Diop, en service à la direction de l’administration générale et de l’équipement

 

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche

 

Pr Chérif Daha Ba, directeur de l’enseignement supérieur public

Mr Olivier Sagna, directeur des études et de la coopération à la direction générale de l’enseignement supérieur

 

Ministère de l’éducation nationale

 

Mme Khady Ndiaye Beye, directrice des ressources humaines

Mme Marie Siby Faye, conseiller technique

 

Ministère du dialogue social, des organisations professionnelles et des relations avec les institutions

 

Mr Karim Cissé, directeur général du travail et de la sécurité sociale

Mme Mame Khar Diallo Seck, directrice des relations de travail et des organisations professionnelles

Mr Ibrahima Dieng, en service à la direction générale du travail et de la sécurité sociale

Mr Oumar Barry, chef de la division des négociations et des relations professionnelles

 

Ministère de la fonction publique, de la rationalisation des effectifs et du renouveau du service public

 

Mr Demba Nouhou Diallo, directeur général de la fonction publique

Mr Mamadou Lamine Sané, directeur de la gestion des carrières

 

Au titre des organisations patronales

 

Conseil national du patronat (CNP)

 

Mr charles Faye

Mr Amadou Massar Sarr

Mr Moustapha Kane

Mme Mame Khar Basse

Mme Monique Rack

Mr Maurice Sarr

Mr Abdou Ba

Mr Pape Abdoul Niang

Mr El Hadji Sarr

Mr Alioune Ba



Confédération nationale des employeurs du Sénégal (CNES)

 

Mr Hawili

Mr Kader Ndiaye

Mr Gora Thiao

Mr Sémou Diouf

Mr Badara Sene

Mr Jean Michel Sagna

 

Mouvement des Entreprises du Sénégal

 

Mr Lamine Cissé

Mme Haby Diallo

 

Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (UNACOIS /JAPPO)

 

Mr Ousmane Sy Ndiaye

Mr Bassirou Sakho

 

Au titre des organisations syndicales de travailleurs

 

Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS)

 

Mme Fatoumata Bintou Yafa

Mr Attoumane Diaw

Mr Baba Ngom

Mme Fatou B Ndiaye

Mme Oulimata Dieng Diallo

Mr Mouhamadou Demba Ndongo

 

Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (UNSAS)

 

Mr Pape Birama Diallo

Mme Awa Wade

Mme Fatou Touré

Mr Ibrahima Mané

 

Confédération des syndicats autonomes du Sénégal (CSA)

 

Mr Abdou faty

Mme Fatou Diouf

Mr Ibrahima Wane

Mr Mbaye Diaw

 

Fédération générale des travailleurs du Sénégal (FGTS/B)

 

Mr Moussa Sissoko Guèye

Mme Ndeye Fatou Soumaré

 

Confédération nationale des travailleurs du Sénégal : forces de changement (CNTS/FC)

 

Mr Aldiouma Sagna

Mr Amary Diouf

Mme Sara Conaré

Mr Mouhamed Gabriel Diandy


Les membres du haut conseil du dialogue social sont nommés pour une durée de trois ans renouvelables

 

Et, aux fins de faire les yeux doux à la région méridionale, mais aussi et surtout dans une volonté farouche de rempiler à la magistrature suprême, le chef de l'Etat porte à la tête de cette institution, une transhumante, en l'occurrence Mme Innocence Ntap Ndiaye. Laquelle était connue comme responsable du Pds et irréductible adversaire politique de l'actuel maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé.

Inutile d'être devin pour comprendre que la bonne dame, qui a tourné casaque pour rejoindre les grasses prairies de l' Apr, a été remise en selle aux fins de croiser le fer avec Abdoulaye Baldé.

 

Officiellement, il a été dit que le Haut conseil du dialogue social (HCDS) a été créé pour remplacer le Comité national du dialogue social (CNDS). Et son rôle sera de renforcer les acquis obtenus avec les organisations patronales, sous les ordres de l’ancienne ministre libérale Innocence Ntap Ndiaye.

 
Il compte quatre organes, à savoir l'assemblée plénière, le bureau, le secrétariat exécutif et les commissions. Il se réunit au moins une fois par trimestre en session ordinaire. D'où d'autres dépenses encore somptuaires, alors que Macky avait promis de réduire de manière drastique le train de vie de l'Etat. N'est-ce pas paradoxal? Car celle qui tient les rênes de cette nouvelle trouvaille aura un cabinet, un siège, etc...
 
Certes sous Wade, cette institution existait déjà, mais seul Youssoupha Wade en tenait les manettes. Avec Innocence, la donne est tout autre. Ce machin a été élargi à plus de trente membres.
 
On nous dit que le  Haut conseil du dialogue social (HCDS) est un organisme tripartite autonome rattaché au ministère en charge du travail et renfermant en son sein des représentants des organisations d'employeurs, des travailleurs et du gouvernement. A quoi sert alors le ministre en charge du travail?  Le ministre de tutelle n'est-il pas en mesure de dialoguer avec les syndicalistes? Autant d'interrogations jusque là sans réponse. 
 
Quoi qu'il en soit, tout porte à croire à une volonté de caser du militant, mais aussi et surtout de "neutraliser" des syndicalistes récalcitrants. En effet, des syndicalistes ont été cooptés (voir la liste des membres ).
 
Cette représentation des acteurs du monde du travail est pour garantir une implication de ces derniers dans l'atteinte des objectifs fixés et permet de tirer profit de leurs expériences respectives, selon le gouvernement.
 

 

Aussi le Haut conseil du dialogue social est-il appelé à contribuer à la promotion du dialogue social dans les secteurs public, parapublic et privé, ainsi que dans l'économie informelle. Il sera amené à conduire des médiations entre les acteurs sociaux lors de conflits par exemple. 
 
Autre question : A quoi sert alors le Conseil Economique et Social? 
 
Vendredi 27 Mars 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016