Macky Sall sur la paix et la sécurité en Afrique : « Nous connaissons la typologie classique des menaces en Afrique… »


Le Chef de l’Etat Macky Sall, lors de la 2ème édition du Forum International de Dakar sur la paix et la Sécurité en Afrique, a indiqué que les typologies des menaces étaient identifiées et qu’il fallait donc de nouveaux mandats adaptés aux circonstances, de règles d’engagement précis et d’équipements adéquats.
« Nous connaissons la typologie classique des menaces à la paix et à la sécurité en Afrique ; qu’il s’agisse de la lutte pour le contrôle du pouvoir politique ou des ressources naturelles, les conflits frontaliers et identitaires et le séparatisme. A ces racines du mal, se sont malheureusement ajoutées d’autres causes d’instabilité. Je pense notamment au trafic de drogue, à la piraterie maritime, à la criminalité organisée et au terrorisme. Ces sources d’instabilité sont encore plus diffuses, donc plus difficiles à cerner et à traiter; surtout qu’elles peuvent prendre corps hors du continent et influer négativement sur sa stabilité et son développement ».
C’est dire ajoutera t’il, que nos défis en la matière sont nombreux, « surtout que le terrorisme a tendance à se sanctuariser en Afrique, parce que ses cerveaux, agissant en réseaux, considèrent le continent comme le ventre mou du système international ».
Voilà pourquoi les formes traditionnelles de prévention et de maintien de la paix sont peu opérationnelles, indiquera le Chef de l’Etat. Qui  prêchera des mandats adaptés aux circonstances, de règles d’engagement précis et d’équipements adéquats, en raison de la nature même des risques, « les missions de paix sont devenues plus complexes. Quand on fait face à des gens surarmés et déterminés, de surcroît sans foi ni loi, seule une réponse vigoureuse et tout aussi déterminée s’impose ».
Lutter efficacement contre le terrorisme en Afrique, c’est aussi développer des solutions régionales, dans une approche qui concilie le souci d’ouverture des frontières inhérent au processus d’intégration et l’impératif de vigilance qu’impose la lutte contre la criminalité transnationale et le terrorisme dira Macky Sall. Qui ajoutera qu’il faut donc renforcer la collaboration entre les services en matière d’échange d’informations, de collecte de données et de surveillance des réseaux de la criminalité transfrontalière.
Le Chef de l’Etat  a aussi appelé a continué à travailler avec les pays et Institutions partenaires en matière de prévention et de règlement des crises,  de maintien et de consolidation de la paix. « Nous devons continuer à lutter contre les causes profondes d’instabilité par la promotion de l’état de droit, l’éducation, la formation et l’emploi des jeunes, pour leur donner des raisons d’espérer et les prémunir contre les chantres de l’obscurantisme et de l’extrémisme qui mènent à la violence. Parce que c’est dans l’ignorance, la pauvreté et l’exclusion sociale que certaines causes d’instabilité trouvent un terreau fertile à leur éclosion ».   
Le Forum International de Dakar sur la paix et la Sécurité en Afrique se poursuit aujourd'hui..
Mardi 10 Novembre 2015
Dakaractu




1.Posté par Atypico le 10/11/2015 10:31
La question du terrorisme n'est pas un simple effet mécanique de la pauvreté et de l'exclusion sociale mais se nourrit du spectacle permanent de l'injustice et de la corruption morale et matérielle des pseudos élites nationales et internationales et tout autant , dans les états à culture musulmane, de la soumission volontaire à n'importe quel charlatan qui se présente comme chef , attitude de soumission que prônent les religieux et les puissants au nom du Saint Coran . Donc on n'est pas sorti de la barbarie djihadiste, à laquelle répond d'autres actions barbares, on y rentre à peine ! Hélas !

2.Posté par oeil de moscou le 10/11/2015 11:47
Bravo monsieur le Président Macky; vous avez adopté le bonne posture d'un chef d’état devant des situations pareilles a savoir LA FERMETÉ DANS LE DISCOURS LA CLARTÉ DANS LE TON . LA PRÉCISION SUR LES MOTS et lza non négociabilité de notre paix gage de notre sécurité et notre stabilité sociale qui seules peuvent nous procurer le bon vivre au mieux dans le Sénégal

Le terrorisme comme vous dites mets ses racines dans les la pauvreté pour recruter des démunis et créer une guerre entre Africains car les seuls gagnants de ces guerres sont les blancs qui créent des situations de guerres pour nous vendre des armes,que l'on s’entre tue et venir après instaurer soit disant la paix via leurs organes corrompus de sécurité et mission de paix , une fois réussie ; ils passent a la vitesse supérieure pour nous prêter leurs sous empoisonnés pour redresser disent-ils notre économie pPOUFFFFFFF :fbhang: ATTACHONS CES TERRORISTES

3.Posté par PaixSurVous! le 10/11/2015 18:07
Dieu recommande l'equité en toute chose; de la même façon que je suis choqué de voir une femme en tenue légère (serrée, transparente ou courte) aussi j'admets que je me pose toujours des questions quand j'en vois une totalement couverte et non identifiable (comme encagoulée); seulement il faut savoir ce qu'on veut et éviter l'hypocrisie et l'injustice; le senegal est un pays de liberté et de tolérance; on ne peut fermer les yeux sur les unes et stigmatiser les autres sous pretexte par exemple d'un risque d'attentat; voyons qu'est ce qui nous dit, par exemple qu'un homme "respectable" bien sappé en costume cravate avec un attaché-case ne peut y cacher une bombe? l habit ne fait pas le moine, il ne fait pa non plus le terroriste!



Dans la même rubrique :