Macky Sall oublie La commune de Ndioum et ses anciens compagnons


Macky Sall oublie La commune de Ndioum et ses anciens compagnons
Dans la ville de Ndioum ou les potentialités économiques sont immenses, contrairement à l’espoir qu’avait suscité l’avènement de Macky sall à la tête de la magistrature suprême aujourd’hui les espoirs des  populations s’amenuisent de plus en plus. Et pour cause voilà bientôt presque deux ans que leur mentor est au pouvoir, force est de constater que rien ne bouge. Dans ce département aux fortes potentialités humaines et agricoles, les populations peinent toujours à sortir du bout du tunnel. En effet au  niveau du secteur agricole, les milers d’hectares qui ne sont toujours pas valorisées a fini d’accroitre le chômage  des jeunes .Et pourtant il ne suffisait à nos gouvernants  qu’une petite volonté politique et une vision pour faire de ce département la Californie du Sénégal voir le grenier du sénégal.Ce qui n’est  toujours pas le cas ,car nos braves paysans continuent endettés jusqu’aux coups  aux prés des banques de la place ,peinent non seulement  à honorer leurs engagements ,pire encore ils sont entre le dilemme ,car ne pouvant pas accéder aux financements et aux intrants. Aujourd’hui il urge pour mettre en place une bonne politique agricole à ce que l’état réhabilite les aménagements, pistes de production tout en rénovant les nombreuses stations de pompage.. Au niveau de la santé l’hôpital régional de NDioum, qui fut jadis une structure de référence pendant ces dernières années est aujourd’hui en agonie. Avec un plateau technique obsolète accentué par un manque notoire de personnel soignant. Qui pourrait croire que depuis presque un mois voir plus l’hôpital de NDioum est sans chirurgien ,ni pédiatre .Au plan politique , la frustration a atteint son paroxysme chez les nombreux militans.Pour Bouna Bâ coordonnateur des enseignants de L’APR, par ailleurs commissaire du parti ,il est aujourd’hui inacceptable que des gens qui ont combattu avec Macky sall et qui n’ont ménagé ni leurs  forces encore moins leur énergie pour faire de ce dernier ce qu’il est devenu aujourd’hui soient oubliés .Ce dernier et ses camarades exigent de Macky sall à respecter ses engagements d’assainir la classe politique :A savoir mettre en place une génération de leaders .Autre colère des responsables de L’APR ,ces derniers s’indignent du fait que leur formation politique ne trouve pas d’interlocuteurs. Et que les instances du parti ne se réunissent jamais .Ces enseignants qui interpellent Macky sall, demandent à ce dernier de revoir ces manquements qui peuvent être sources de divisons et  de clivages qui pourraient créer un sacré coup pendant les locales. Bouna Bâ qui demande aux leaders de son parti de descendre à la base pour l’animation de leur parti veut que leur président pense à la promotion des jeunes politiciens.
C’est nous qui avons élu Macky  Sall et c’est aussi nous qui représentons massivement le parti APR à Ndioum.
Pas de considérations, rien que des frustrations.
Monsieur le Président, Ndioum  veut vous parler….
Mr Bouna Ba
Responsable politique et Coordonnateur des Enseignants à N’Dioum PODOR
Dimanche 27 Octobre 2013
Dakaractu




1.Posté par Tippi le 27/10/2013 21:32
Laissez tomber M Ba. Ils sont fauchés........

Vous perdez votre temps. La chair à canon existe. La chair à voter aussi...

Les porteurs de valise et non de développement continuent de vous sucer le sang....

2.Posté par D''''onde le 28/10/2013 08:16
Le problème de ll'apr à Ndioum c'est vouloir imposer un transhumant comme cheikh Oumar Anne. Non seulement il a fait campagne contre macky Sall mais à tenu des propos très durs envers le candidat Macky. Le président wade le nomme ministre conseiller durant la campagne,c'est ce même mr Anne qu'on nomme directeur général alors qu'il ya des cadres militants de l'apr plus méritants que lui. Il faudra se ressaisir sinon le parti perdra aux municipales.

3.Posté par D''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''onde le 28/10/2013 09:28
Le problème de l'apr à Ndioum c'est le non respect du principe de non transhumance. On prend des transmuants en voulant les imposer . Cheikh Oumar anne a combattu le candidat Macky Sall en faisant campagne pour le président wade. Certains plus anciens que lui ne peuvent l'accepter. On le nomme dg d'une agence alors que Ndioum regorge de cadres plus méritant sinon aussi méritant. Il faut que le parti se ressaisisse. Les gens qui n'ont pas empêché le départ de wade ne le feront pas pour macky.



Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015