Macky Sall lors de la conférence sur Islam et Paix : « Il n’y a pas de dialogue possible avec les terroristes…Nous ferons l’Islam sous aucune forme de pression »


Le Chef de l’Etat Macky Sall, lors de l‘ouverture de la Conférence Internationale sur Islam et Paix, à l’initiative de la Jamhiyatu Ansaarud-Dîn, a indiqué qu’il ne saurait pour un Etat responsable, être question de discuter avec « les ennemis de l’islam » tels les terroristes.

Il a appelé les participants à la rencontre, à fournir aussi toute recommandation utile pour sécuriser les pays afin que la paix et l'harmonie puissent régner. «Si on voit des problèmes qui surgissent, il faut se prémunir, si nous vivons dans un espace de libre circulation, il faut se serrer les reins » a-t-il dit en Ouolof.

« Ce qui se passe actuellement au Nigeria, on n'aurait jamais pensé que cela puisse se produire en Afrique de l’Ouest, et c’est donc pour cela qu’il faut y prendre garde, parce que même si on a peur, il faut savoir comment mourir. Par conséquent, il n’y a pas de dialogue possible avec les terroristes, je voudrais que vous nous renforciez dans ce cadre-là, pour sécuriser ce pays afin que la paix et l’harmonie puissent régner. Nous ne devrions avoir peur qu’en Dieu et en aucune autre créature», martèlera t’il.

« Des extrémistes de tout bord s’acharnent à prendre la religion à contre avis, d’autres s’entêtent dans une islamophobie tout aussi répugnante qui nourrit la peur du musulman », soulignera le Président.

Cette rencontre, dira Macky Sall, fait la joie du peuple dans toute sa diversité, puisqu'elle fait corps avec notre vieille tradition de vivre ensemble en symbiose avec nos valeurs et dans le respect de notre diversité.  « Les Sénégalais sont de bons pratiquants, c’est donc cet Islam de paix, et social que nous devons préserver au Sénégal pour que cela puisse s’étendre dans le monde. Voilà le Sénégal tel que nous l’avons hérité et que nous voulons transmettre aux générations futures. Nous ferons l’Islam sous aucune forme de pression! »

La quête de la paix c’est aussi la justice sociale, en corrigeant les inégalités qui nourrissent les sentiments d’exclusion et alimentent l’extrémisme et la violence, a conclu le Président. Qui a émis le souhait que le Sénégal de tous « soit aussi le Sénégal pour tous, pour une société plus juste ». 





Mardi 28 Juillet 2015
Dakaractu




1.Posté par Atypico le 29/07/2015 10:27
Les lâches et les imbéciles nous disent "pourquoi parler contre les
terroristes islamistes alors qu'ils ne nous ont pas attaqué, nous, au
Sénégal" . Autrement dit pourquoi ne pas attendre qu'ils se soient
renforcés partout et aient assassinés tous nos voisins, tous nos amis
et tous nos frères en religion, pour commencer à envisager de prendre
part à une guerre idéologique, politique et militaire contre leurs actes
barbares qui frappent de plus en plus et partout des êtres humains de
tous âges et de toutes les croyances autres que la leur, unique et totalitaire .
Ces mêmes lâches et ces mêmes imbéciles se font, de fait, et parfois de
par leurs propres orientations intégristes, les complices de ces assassins et
de toutes les calamités que subissent nos frères et amis du fait d'une
islamophobie que les racistes d'extrême droite en occident entretiennent
et exploitent sans vergogne en réaction aux saloperies de Boko Haram,
Al kAÎDA,et autre DAESCH. Ces lâches imbéciles et/ou ces hypocrites,
nous disent impunément que l'autruche qui se met la tête dans le sable à
l'approche du danger sauvera son cul des prédateurs sans limites qui
l'entourent déjà ... Ceci étant dit, comme c'est tout le système
économique et l'impérialiste du capitalisme mondialisé qui a engendré
cette forme de Barbarie totalitaire qu'est "l'islamisme terroriste", il est
peu probable que les dirigeants et les privilégiés de ce système en
crise structurelle puissent nous protéger de cette forme de barbarie comme
de toutes les autres plus "classiques" que cette crise engendre. Mais se mettre la tête dans le sable est totalement inhumain !



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016