Macky Sall lance des piques à l'opposition : « Il n’y a qu’un débat aérien, fait d’injures publiques, ça ne fait pas avancer le pays... »

Le Président de la République, Macky Sall, a profité du Conseil des ministres décentralisé qui s’est tenu, hier, à Pikine, pour lancer des pierres dans le jardin de l’opposition qui, à son avis, ne fait que critiquer pour critiquer. D’emblée, il a soutenu qu’il demeure celui en qui les Sénégalais ont placé leur confiance. Il en veut pour preuve la dernière consultation référendaire qui a été remportée, haut la main, par la majorité présidentielle.


Macky Sall lance des piques à l'opposition : « Il n’y a qu’un débat aérien, fait d’injures publiques, ça ne fait pas avancer le pays... »
«Donc, vous voyez bien que la majorité ne s’est pas effritée, loin s’en faut», a déclaré le Chef de l’Etat. Qui, prenant exemple l’accueil triomphal qui lui a été réservé, a fait savoir que les populations de la banlieue n’ont pas été forcées à venir l’accueillir. Mais, ces dernières l’ont fait de gaieté de cœur avec enthousiasme et volonté. «Donc, je pense que la confiance, elle, est totalement assurée entre les populations et le Président de la République. Nous ne faisons pas dans l’auto-glorification, nous sommes conscients qu’il faut travailler tous les jours. Et tous les jours, le Gouvernement connait la pression que je mets sur lui pour encore aller de l’avant, malgré ses très bons résultats économiques, incontestables.»
Très satisfait du bilan reluisant déjà réalisé alors qu’il n’a pas encore terminé son premier mandat, le Président Sall rappelle qu’il a toujours prôné un débat économique avec ses potentiels adversaires mais, il le constate pour le déplorer, cela n’a jamais eu lieu.
«Malheureusement, il n’y a qu’un débat aérien de politique politicienne, d’injures publiques, ça ne fait pas avancer le pays et ça n’intéresse pas les Sénégalais. On doit faire le débat économique, clairement pour savoir si le Gouvernement est performant ou s’il ne l’est pas. C’est ça qui intéresse les populations mais pas qu’on soit beau ou vilain, grand ou petit. Ce débat n’intéresse personne et j’aimerais que la presse nous aide à mettre tous les responsables devant la nation pour que chacun parle de vrai débat sur le Sénégal.»
Comment faire pour régler la question de l’emploi ? Comment faire régler la question de la production alimentaire dans notre pays ? Comment faire pour atteindre nos objectifs d’émergence ? Pour Macky Sall, ces questions devraient être celles débattues par les hommes politiques du Sénégal du moment que la campagne électorale n’a pas encore démarré. Faisant dans la raillerie, il averti ceux qui lorgnent son trône. «J’ai mon Bac et ils le savent. Pour le moment, c’est l’heure de travailler», a prévenu Macky Sall. Qui recommande à ceux qui veulent lui succéder d’aller chercher un programme à présenter aux Sénégalais au lieu de passer leur temps à parler de choses inutiles. Car, pour lui, les choses ne seront pas faciles pour ses adversaires parce qu’il ne voit pas comment ils vont contourner le Pse pour proposer autre chose.
Jeudi 21 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :