Macky Sall et les girouettes médiatiques

Parmi les nombreuses curiosités de la seconde alternance vécue par le Sénégal, on note de la part du nouvel homme fort du pays une volonté de rallier sous sa bannière des figures connues de la société civile et du monde des médias. En clair, la stratégie qui se dessine en creux, ou ce qui en tient lieu, consiste à museler des « grandes gueules » qui ont causé beaucoup de torts à l’ancien régime par des prises de position souvent tonitruantes à travers les médias.


Macky Sall et  les girouettes médiatiques

De manière assez habile, le président Macky Sall a commencé, au début de son magistère, à prendre dans ses filets Penda Mbow. L’historienne a très rapidement intégré l’entourage proche de la première dame au sein de la Fondation « Servir le Sénégal » avant d’être bombardée déléguée du Sénégal à la francophonie tandis que Jacques Habib Sy, connu par ses philippiques anti-Wade est promu délégué à l’organisation du sommet de la francophonie.

Membre du M23 et soutien actif de Moustapha Niasse, comme sonnée par les résultats du premier tour, Penda Mbow n’avait pourtant pas hésité à critiquer vertement Macky Sall, l’accusant clairement, sur le plateau de la 2STV, d’avoir bénéficié d’un « vote ethnique». Un autre membre actif du M23, Abdoul Aziz Diop, lui aussi procureur virulent des Wade, a été nommé conseiller spécial du chef de l’Etat.

Mais de tous ces « médiacrates », celui qui semble avoir décroché le pompon reste sans conteste Abdou Latif Coulibaly. Nommé ministre-conseiller au lendemain de sa participation à une émission de radio où il avait laissé poindre beaucoup d’aigreur pour avoir été laissé en rade, il est rapidement monté en grade à la faveur du dernier remaniement. Il a intégré le conseil des ministres en héritant de la fonction de porte-parole d’un gouvernement qu’il avait qualifié d’ « erreur de casting » ! Dans un retournement de kaftan extraordinaire, « Latif », reniant son mentor Niasse a tour à tour rallié l’Apr, raillé ses anciens protégés du mouvement « Y en Marre » et renié les « Assises nationales » dont il fut l’un des plus grands thuriféraires ! Chapeau, l’artiste !

Quel sentiment l’actuel président de l’Assemblée nationale doit-il avoir pour ses gens-là qui hier seulement, le portaient aux nues avant de se découvrir sur le tard Mackystes purs et durs avec ce zèle et cette outrance si caractéristique des nouveaux convertis ?

Mais le cas le plus surprenant reste sans doute celui d’un non moins célèbre journaliste : Souleymane Jules Diop. La « carrière » médiatico-politique de cet ancien chroniqueur vaut le détour et donne le tournis. Ancien conseiller en communication du Premier ministre Idrissa Seck avant d’être sèchement remercié par ce dernier, « Jules », star du web adulé dont les « prêches » étaient religieusement attendus par un nombreux public, a eu sa part de gâteau comme représentant du Sénégal à la mission économique de Bruxelles où il semble ne pas avoir un bureau tant l’homme est omniprésent à Dakar. En attendant peut-être d’être parachuté au palais de la République comme chargé de la communication présidentielle !

Quelle ironie du sort. Souleymane Jules Diop est avant tout l’homme qui a appelé à voter pour Moustapha Niasse et qui, dans une chronique intitulée, « Que Macky Sall nous dise », écrivait ceci :

« Macky Sall a nourri pendant trois ans la horde de plumitifs du journal « Il est midi » qui ont fait déferler leurs baves injurieuses sur d’honnêtes citoyens et sur moi-même. Son homme de main, Ndiogou Wack Seck, dans ses meilleurs jours, avait même bénéficié d’un groupe électrogène acheté par la Primature que dirigeait Macky Sall, qui indiquait lui-même la voie à suivre en s’attaquant à des hommes honorables comme Mamadou Dia et Amath Dansokho. (…)l louait un modeste appartement à Derklé. Il possède maintenant une radio qui vaut 200 millions de francs, un appartement plus coûteux à Huston, une maison qui vaut un milliard de francs dans laquelle il vient de déménager avec un parc automobile que personne ne possède dans ce pays. Qu’il nous dise comment il s’est bâti cette fortune colossale en six ans. Nous osons aussi lui demander, lui qui a fait nommer sa sœur à l’ambassade du Sénégal à Paris, son frère à l’ambassade du Sénégal en Chine, son beau-frère au Consulat à New-York, s’il ne souffre pas des mêmes maux dont il accable l’actuel régime ».

Comme Penda Mbow et Latif Coulibaly, SJD, comme l’appelle ses fans, veut "aider" Macky Sall. Ainsi, il compte prendre en main la communication de l’homme qu’il accusait de détournement en décembre 2011 !

Par quelle opération du saint esprit le président Macky Sall est-il arrivé à faire de ces pourfendeurs d’hier, qui le sous-estimaient ouvertement et témoignaient peu de considération pour sa personne, des hommes clefs de son régime ? Et ceci au détriment de ces camarades d’hier qui ont pris beaucoup de risque en l’accompagnant dans sa traversée du désert ? On n’ose soupçonner un président brillamment élu par 65% de la population d’être complexé par des forts en gueule dont la réelle représentativité, inexistante au-delà des médias, reste à démontrer. Et il faut être d’une confondante naïveté politique pour croire qu’il suffit de les avoir avec soi pour étouffer toute contestation. Avertissement à peu de frais : les Niassistes devenus Mackystes n’hésiteront pas demain une seule seconde à devenir les premiers Seckistes. C’est le destin implacable, et parfois lamentable, de toutes les girouettes.

Fodé DIOP Massaer
Fodediop67@yahoo.fr
Fodé Diop Massaer




Samedi 2 Février 2013
Notez


1.Posté par Deg deug le 02/02/2013 10:04
Hewwww deguetina deug

2.Posté par iba ndiaye le 02/02/2013 10:43
Concenant son beau frere Seck qui est de même avec Mariéme Faye SALL, était un modou modou en Italie avant d'être recruté par la fonction publique sous WADE avec ses 5000 agents /année par trois ans , et affecté au Ministere des Affaires Etrangéres au Bureau du Courrier et affecté à Djeddah bien avant les 2ans que doit faire un agent au MAE avant de bénéficier une affectation mais comme son beau frére était PM. Ce Monsieur qui est gaucher ne sait même pas écrire une phrase correcte, et aprés une ou deux ans Djeddah il est muté à New York au Consulat maintement normalement il doit être au MAE pour séjour terminé Essayez de la localise au MAE

3.Posté par pa514 le 02/02/2013 11:41
fodé,des vérités rék nga wakh prési dafa naakh

4.Posté par @ iba ndiaye le 02/02/2013 12:01
iba ndiaye vous parlez de malick seck il a ete nomme charge de mission a la presidence et travaille au avec bruno au service du protocole

5.Posté par Mody Niang le 02/02/2013 12:13
et bientot mody niang sera nommé au Conseil Economique et social environnemental

dayeurs il a deja commencé a se taire

toutes les grandes gueules du régime de wade se tairont apres leurs nomination

6.Posté par Diop le 02/02/2013 12:44
Non, mon cher , le doyen Mody a pour seul souci , le developpement du senegal dans la transparence , justice et l'ethiquebde gestion'
Avec Wade il avait dèclinè des offres ..
Chez certains , ils y ont le sens du principe.

7.Posté par NOUVEAU SITE TRES ENRICHISSANT le 02/02/2013 13:37
QUI DÉTIENT L’INFORMATION DÉTIENT LE POUVOIR

TÉLÉCHARGER LA NOUVELLE VERSION EBOOK DE LA REVUE DE PRESSE INTERNATIONALE SUR :

www.senegal60.com

8.Posté par alioune badara le 02/02/2013 14:21
la vrai question à poser est ce que étre aux cotés de Macky SALL Président du sénégal est un délit ?
Est ce que servir son pays dans l'honnété dans la transparence et la compétence est un délit?
Est ce que les gens que vous appelez traitre ou opportunistes sont des incopétents dans leur domaine ou pas?
La bonne question est que .Que ça soit jules diop ,latif ,Penda MBOw, ils sont tous des compétents avérés et meilleurs dans leurs domaine .ils ne servent pas Macky mais le Sénégal.On nous a toujours habitué sous WADE à des médiocres venus de nulle part ce qui n'est plus le cas.Macky travaille pour le sénégal et il doit faire des résultas je pense qu'il est forcé de trouver les compétences de tous les bords c'est pas sa personne qui l' intéresse mais le sénégal. l'ére de WADE meune lépe khame lépe défe lépe et troooooooooper nieup c'est fini.

9.Posté par Mody Niang le 02/02/2013 14:39
@Diop

Mon cher Diop on verra bientôt la diffusion de la liste des membres du CESE

on verra

10.Posté par mame boye le 02/02/2013 15:23
du nouveau sur skype vous voulez connaitre votre avenir ajoutez moi la.voyante89 merci

11.Posté par bebs le 02/02/2013 18:06
purquoi est-ce que toute la presse en ligne se mait subitement a attaquer souleymane jules diop on sait tous que c pas le fruit du hasard mais une campagne savammennet orchestre mais cela ne passera pas et pourquoi est-ce vous ne parlez pas de votre violeur de patron qui entre les 2 tour de la presidence a ete recu par wade et subitement son discours avait change , je v nomme cheikhe yerim seck, jules diop au moins est loin detre cet homme dont vs parlez la seul et unique chose qui l`interesse c le developpement du senegal, on lui reprochait de tjr parler et ne jamais donner des solution concrete et la il mouille le maillot pour son peuple et sa jeunnesse, on s`en fou du reste ...

12.Posté par deug le 02/02/2013 18:28
j'ai remarqué qu'avec toutes ces longues phrases il ne voulait dire qu'une seule chose demain idy sera président et ces gens précités vont transiger vers rewmi ne t'en fait pas idy ne sera pas président et mr le faiseur de malin pourquoi seckiste alors y'aura d'autres plusieurs candidats c'est flou nom

13.Posté par charles le 02/02/2013 19:17
Quoi de plus normal? ciaooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

14.Posté par dr le 02/02/2013 23:01
mody niang a en tout cas publiquement déclaré, lors d'une émission radio; qu'il ne cracherait pas sur un poste de conseiller économique et social

15.Posté par fatou le 05/02/2013 13:25
fodé tout ce que vous dies est vrai.penda mbaw est devenue la domestique de marieme faye ce nes tplus un secret

16.Posté par tapharino le 06/02/2013 12:03
la liste est loin d être terminer chers fode diop le talentueux journaliste alune fall est devenu le boy de marieme faye abdou aziz diop c est noye dans ces analyses anti wadienne le gfm est la groupe de presse du pouvoir



Dans la même rubrique :