Macky Sall à Bambey : « Ce projet créera plus 6 000 emplois locaux (…) C’est un projet qui n’a jamais existé au Sénégal et avant la fin de 2016, les premiers tronçons seront livrés. Ce sont les premiers signes d'un Sénégal Emergent »



En compagnie du Premier ministre et de l’ensemble du Gouvernement, le président de la République Macky Sall, après avoir inauguré l’escadron de surveillance et d’intervention de Touba, a fait cap sur Bambey.
Accueilli par une foule immense, le président de la République Macky Sall et son gouvernement ont procédé à une visite de chantier guidée par le chef de projet.
Après les explications du chef de projet, le président a tenu un point de presse durant lequel il a abordé les questions concernant l’autoroute à péage « Ila Touba ». Pour le président Macky Sall « l’autoroute est en cours et le financement est déjà bouclé en l‘espace juste d’un an, mais auparavant il y eu des études préliminaires avec l’entreprise. Ce projet Ila Touba est unique en son genre. D’abord par la taille du projet, mais aussi par le volume des investissements. C’est la première fois dans l’histoire du pays qu’un seul projet engage près de 460 milliards de F Cfa. Ce projet est unique en son genre parce que vous avez vu les équipements qui vont permettre la réalisation de ce chantier, mais aussi par la mobilisation des financements. Que ça soit de par la coopération avec une entreprise chinoise, mais aussi de par la forte implication dans les 15% du financement qui ont été tout de suite engagés par le Gouvernement du Sénégal. Bien sûr le reste est un prêt concessionnel que nous rembourserons dans les délais. C’est un projet qui va engager 6 000 à 7 000 emplois locaux. Ce sont les premiers signes d'un Sénégal Emergent.
Le rôle des infrastructures est important dans l'émergence.  C’est un projet qui permettra à l’entreprise CRDC que je félicite au passage, de sous-traiter avec les transporteurs locaux  pour assurer une partie du transport des matériaux entre les carrières et les chantiers. C’est important parce que c’est un chantier de plus de 113 kilomètres en deux fois deux voies. Je dois dire toute ma fierté, parce que les délais ont été respectés et je sais qu’avec la prise en charge par l’Agéroute, mais aussi le groupement de cabinets qui a été sélectionné, qui sont des cabinets de renommée, nous pourrons engager simultanément trois chantiers. C’est pourquoi il y a trois bases. Nous sommes ici à Bambey, mais on a une base à Diourbel et une autre à Thiès. Ce vaste chantier sera exécuté dans un horizon de temps qui tourne autour de 36 mois. Je pense que ce sera un record absolu. Donc, il ne nous reste plus qu’à prier pour que ce chantier se réalise. Un dialogue constant a été fait avec les populations locales à travers leurs élus, c’est à dire les maires des communes impactées. Je pense que les impacts ont été payés ou du moins sont en train d’être faits. Je félicite tout le gouvernement du Sénégal à travers le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, mais surtout le ministre des transports, des infrastructures et du désenclavement, Mansour Elimane Kane et toute son équipe. Je félicite le Directeur général de l’Agéroute, Ibrahima Ndiaye ainsi que tous les cadres qui travaillent dans ce projet. »
Parlant de l’ouverture des premiers tronçons, le président de la République déclare : « au fur et à mesure que les travaux progressent, ils ne manqueront pas d’ouvrir une partie au trafic et là, nous verrons bien comment en faire usage. L’autoroute est pour un péage, alors les gens en profiteront en attendant que les travaux finissent d'être réalisés. Certainement avant la fin de 2016, les premiers tronçons seront livrées... »
Vendredi 27 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016