Macky Sall : " Le renouvellement de la licence de Sonatel sera bouclé dans quelques semaines "


Depuis la France, le chef de l’Etat en annonçant que le processus de renouvellement de la concession de Sonatel est en cours et va être bouclé d’ici quelques semaines, ne faisait que confirmer les rumeurs longtemps entretenues autour de cette licence tant convoitée. C'est aussi un choix politique qui confirme malgré les soubresauts, la mainmise de la France sur les secteurs clés de l'économie sénégalaise.

Macky Sall a fait cette révélation, lors de sa rencontre avec le patronat français, en marge du sommet de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), rapporte un communiqué du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan. En effet, la concession de Sonatel doit être renouvelée en 2017. Déjà, les deux parties (gouvernement et France Télécom) ont entamé les discussions. D’ailleurs, dans sa livraison du lundi 06 juin 2016, le journal L’AS révélait que Sonatel, à travers sa maison-mère France Telecom, a finalement accepté de débourser 100 milliards de F Cfa pour obtenir l’attribution de la licence 4G, mais aussi le renouvellement de sa concession qui arrive à terme en 2017.

Lors de cette rencontre avec le Mouvement des entreprises de France (MEDEF), rapporte le communiqué, le Président Sall a rappelé que la France est un des tout premiers partenaires économiques du Sénégal et les entreprises françaises y sont au premier rang des investissements directs étrangers. Toutefois, "les indicateurs montrent un recul à long terme des parts de marché de la France dans notre pays. Certains investissements lourds, comme les grands projets d’infrastructures, notamment les routes, les chemins de fer, les ponts, les ports et aéroports, nécessitent un accompagnement financier de l’Etat sous différentes formes’’, note le président Sall.

Pour preuve que la France perd de plus en plus de terrain au Sénégal, le chef de l’Etat informe que les entreprises françaises ne sont pas encore visibles à Diamniadio, la nouvelle ville en construction. C’est pourquoi, il les invite "à s’intéresser aux différents segments de l’exploitation pétrolière, suite aux récentes découvertes d’hydrocarbures au Sénégal faites par des entreprises britanniques et américaines’’. Toutefois, il relève la présence d’entreprises françaises sur le chemin de fer Dakar-Aéroport international Blaise Diagne, avec le nouveau Train Express Régional (TER), où l’accompagnement financier de l’Etat français est notable.

A ce propos, le président de la République indique, qu’après la réalisation du TER, l’Etat se réserve le droit de confier son exploitation à l’opérateur de son choix. ’’Si des entreprises turques et chinoises, pour ne citer que ces deux exemples, réussissent de plus en plus au Sénégal et en Afrique, ce n’est peut-être pas parce qu’elles sont meilleures que les compagnies françaises. Loin de là . C’est parce qu’il y a leurs pays qui les soutiennent derrière par des prêts aux pays bénéficiaires qui ne présentent aujourd’hui aucun risque de non remboursement’’, a-t-il dit.

Avec L'Enquete
Jeudi 9 Juin 2016
Dakaractu




1.Posté par Outrees le 09/06/2016 21:05
La suite est connue

2.Posté par Abdoun le 09/06/2016 22:37
TOUT POUR LES FRANCAIS AVEC MACKY

3.Posté par Zadig le 10/06/2016 06:52
Le problème est que nous n avons pas de grands industriels locaux . À part le BTP , nous n avons que des commerçants qui s enrichissent en fraudant a la douane et au fisc , et des dealers qui sont en complicite avec les hommes du pouvoir en place , hier Wade, aujourd hui Maky
Par ailleurs connaissez vous une Societe Nationale ou à Societe à participation majoritaire de l État , durablement bien gérée ?

Non , car le choix des Dirigeants est politique .



Dans la même rubrique :