Macky Sall : « Depuis 2012, il n’y a aucune ingérence de l’Etat dans la gestion des syndicats. Il n’y a pas de parti pris pour quelque entité que ce soit »


« ll y a une commission à la primature qui est chargée des entreprises en difficulté depuis 2006 déjà. Et, nous discutons sur le passif des prises en charge. Il y a eu beaucoup de mal gouvernance mais l’Etat c’est la continuité. Nous essayons d’éponger progressivement ce passif. J’ai instruit le Gouvernement sur les ex travailleurs du CTO. On essaie de trouver des solutions par rapport à tous ces sujets mais, tout en avançant tout en s’occupant des travailleurs actuels et futurs. On ne peut pas rester à solder des comptes qui datent de 30 voire 25 ans sans soutenir également les travailleurs actuellement. Depuis 2012, il n’y a aucune ingérence de l’Etat dans la gestion des syndicats. Cela ne nous intéresse pas. Ce n’est pas ma philosophie de la gouvernance. L’Etat n’intervient pas, n’interfère pas. Ce qui s’est passé au CUSEMS, c’est une tendance rivale au sein d’un syndicat. Le dossier est porté à la justice et les comptes sont bloqués jusqu’à ce que la justice nous dise voilà ce qui est légitime. La procédure se poursuit. Il n’y a pas de parti pris pour quelque entité que ce soit. »
Mardi 2 Mai 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :