Macky SALL brandit l’épée contre ses ministres : « … Pas de communication avec la presse »


Macky SALL brandit l’épée contre ses ministres : « … Pas de communication avec la presse »
Le président de la République est plus que remonté contre certains ministres qui répondent aux questions des journalistes les jeudis après les Conseils des ministres. Macky SALL menace ces derniers et martèle qu’il en a marre de retrouver les questions débattues en Conseil des ministres dans les colonnes des journaux.

Désormais, il est impossible de parler à un ministre les jeudis après leur conclave ministériel. Le premier magistrat du pays en a décidé ainsi. Par ailleurs, le locataire du palais de la présidence dit avoir, selon « L’As », identifié les ministres qui donnent certaines informations à la presse et menace de les châtier si jamais ils récidivent. Selon la même source, les ministres sont tous sur écoute. Les services de renseignements sont tous aux aguets via les écoutes téléphoniques.
pressafrik




Mardi 19 Février 2013
Notez


1.Posté par Ndoye paris le 19/02/2013 09:50
Enfin une décision idoine pour stoper les fuites .c'est bien eux les donneurs d'infos .Messieurs les ministres soyez républicains : le palais , la salle du conseil des ministres encore moins ne sont pas des moulins à vent ou des marchés hebdomadaires

le Mackyste

2.Posté par MALCOM X le 19/02/2013 10:28
Bien dit Mr le PR. Il y a ce qu'on appelle le secret de l'instruction en droit et le secret d'état. Un ministre est un homme d'état et doit se comporter comme tel. Mr le Président vous êtes entourés que de journaliste et c'est un corps solidaire,il faudrait aussi les surveiller de préts car ils pourront alimenter la presse. Il faut sévir et chasser ses alimenteurs de la presse hors état de nuire. Toute personne qui diffuse des infos à la presse ne vous veut pas du bien.

3.Posté par cayor le 19/02/2013 11:17
Pourquoi ne devraient-ils pas parler?
Il y a peu être des choses à cacher.
Débile.

4.Posté par Bounkhatab le 19/02/2013 12:48
Encore mensonges de journalistes,Et puis ,si nos journalistes etaient des professionels, ils devraient normalement s'adresser au porte parole du gouvernement apres chaque conseil des ministres. Au fait, un ministre qui agit en homme d'etat ne devrait pas communiquer sur ce qui a ete debattu en conseil des ministres.Les 12 annees de Wade, nous ont habitues a des ministres qui l'ouvrent en tout et pour tout. Ainsi, aussi bien les journalistes que les populations sont convaincus que c'est la pratique normale.Ill faudra encore longtemps avant que les senegalais se separent de l'informal en matiere etatique.

5.Posté par Colombani le 19/02/2013 16:47
La presse sénégalaise est devenue comme la presse ivoirienne du temps de Gbagbo , les ivoiriens ne croient plus a leur presse meme quand ils disent la VERITE . C'est le cas maintenant au Senegal .Notre presse est constamment instrumentalisee par le pouvoir ,les lobbies, les corrompus ( Madiambal Diagne , ameth aidara et autres) , les politiciens en mal de représentativité , les homophobes ,les homosexuels, les religieux , les affairistes ( Mimran ,AMAR, yerim so, etc) ,les promoteurs de lutte , les soit disantes mannequins , les bouffons ( kouthia, mangane, becaye Mbaye etc) , les troubadours et griots ,les chanteurs etc , La SOCIETE civile et que sais je ?
Pauvre Senegal et ils veulent la DEPENALISATION .FRANCOIS DECLOSET # la grande manup #

6.Posté par gambel le 19/02/2013 19:06
cette decision est a saluer dans la mesure ou un ministre est un homme d'etat qui doit etre un republicain et quélqu'un de loyal qui ne doit a aucun cas reveler un secret d'etat

7.Posté par SARR le 24/02/2013 19:06
Si j'avais le pouvoir , je demanderai à l'école des journalistes de revoir les diplômes.



Dans la même rubrique :