Macky/Karim (suite et pas fin du fameux protocole de Rebeuss) : La bravoure au bout de la plume de Mr Mody Niang. (Haby Sirah Dia)


Macky/Karim (suite et pas fin du fameux protocole de Rebeuss) : La bravoure au bout de la plume de Mr Mody Niang. (Haby Sirah Dia)
Je vous l'annonçais : l'affaire dite du protocole de Rebeuss n'est rien d'autre qu'un contre vent pour cacher les tenants et aboutissants du vrai protocole de Doha. "Une abomination à la fois politique et morale".
 
Pour preuve quand il a fallu rendre visible le conseil des ministres décentralisé du 20 Juillet 2016, le pouvoir et sa presse ont voulu étouffer l'affaire dite "protocole de Rebeuss". Ce n'est ni plus ni moins qu'une stratégie de communication comme en raffole d'ailleurs les tenants du pouvoir.
 
 Mais Mr Mody Niang, comme d'autres du reste, ne se sont pas laissés duper. Ils veulent la vérité dans cette affaire. Tout comme Idrissa Seck qui appelle à la constitution d'un Jury d'honneur,   Mody Niang allume, à l'instar du philosophe, sa torche à la recherche de la vérité.
 
Pour se dédouaner de leur bourde communicationnelle et n'ayant pas eu les preuves de leurs accusations, les zélés du pouvoir ont voulu associer le fameux protocole de Rebeuss aux fonds politiques. C'était pour eux un moyen d'enterrer la saisine du procureur et de laisser subsister le doute dans le subconscient des sénégalais. Cela permettrait le fait de laisser apparaître une impossibilité de retracer les fonds dit du protocole et d'y mêler d'autres et de faire croire implicitement que cette affaire engage tellement de personnes qu'il faille ne plus en parler.
 
 Cependant Mr Niang démontre brillamment que les fonds politiques ne sauraient atteindre le montant énoncé. 74 Milliards représentent la totalité de 7 ans de gestion des fonds politiques soit plus de 10 Milliards par an. Idrissa Seck n'a passé que quatre ans à la gestion de ces fonds politiques en tant que Dircab du Président Wade. Comment pourraient ils en "dérober" autant? Surtout qu'il "garde trace" de toutes les opérations effectuées.
 
Une preuve de plus de la fourberie pour isoler un adversaire gênant. Ils ont été si zélés ces derniers jours que leur reculade pousse des citoyens comme M Niang à s'interroger.  " Si elle est fondée, que les acolytes soient confondus, rapatrient le « butin » et paient cher leurs forfaits ! Et quel que soit leur âge. Si, au contraire, c’était une légende, que tous les compatriotes mis en cause injustement soient matériellement et moralement dédommagés, et que les faux accusateurs soient sévèrement punis, pour délit de grave diffamation ! ". Naa Leer alors! Que la vérité éclate alors !
 
Qu'est ce qui empêche la constitution du Jury d'honneur pour qu'enfin les sénégalais connaissent la vérité. Que nous cache t on dans cette affaire?  Sa fausseté ?  Les mensonges?
 
Cette affaire n'est pas "sans intérêt". Elle vise à cacher une autre affaire et par la force des choses devient une pierre chaude entre les mains des décideurs.
 
Si à partir du moment où les accusateurs n'arrivent pas à prouver leur accusation et essaient même de se dédouaner avec des arguments farfelus, il est de notre devoir de nous associer à Mody Niang et de nous exclamer « Dans quel pays vivons-nous »!
 
Et pour des raisons évidentes notamment d'équité et de justice "que tous les compatriotes mis en cause injustement soient matériellement et moralement dédommagés" ou que leur culpabilité soit définitivement prouvée.
 
Naa Leer!!
 
Haby Sirah Dia
habysirahdia@yahoo.fr
Vendredi 22 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :