Macky/ABC : un compagnonnage qui n'a pu résister aux enjeux du pouvoir


Macky/ABC : un compagnonnage qui n'a pu résister aux enjeux du pouvoir
DAKARACTU.COM  Contre toute attente, Macky Sall s'est récemment séparé de celui qui gérait jusque-là le département ô combien stratégique de la diplomatie. En effet, Alioune Badara Cissé, pour ne pas le nommer, a subi de plein fouet le coup du sabre Présidentiel, qui virevoltait depuis quelques semaines sur la tête de l'ossature gouvernemental. Du moins, depuis que le successeur de Wade à la magistrature suprême
avait annoncé, sur la terre Yankee (à New York) sa volonté de remodeler le gouvernement.  Certes, d'autres, à l'image de Mbaye Ndiaye ont reçu le coup et sont passés à la trappe.  Mais, ce qu'il est convenu d'appeler "le cas ABC" (comme on le surnomme à l'APR) mérite que l'on s'y attarde eu égard au fait que le non moins avocat  et celui qui préside aux destinées du Sénégal ont été proches. Trop même. D'ailleurs, ABC est présenté, du moins jusqu'à un passé récent, comme le "bras droit de Macky".  Nommé patron de la Diplomatie Sénégalaise, ABC plastronnait, ainsi, au premier rang de l'ordre protocolaire. Ce qui s'est avéré comme une "promotion" pour ABC que d'aucuns voyaient dans l'antichambre de Premier Ministre après, bien entendu le départ tant annoncé d'Abdoul Mbaye.  Autre exemple illustrant  leur proximité, il nous revient que Macky
n'a pas cherché de  midi à quatorze heures pour porter son choix sur son "bras droit" (ABC) lorsqu'il était question de choisir le coordonnateur national de l'APR. Qui plus est, pour la gouverne de ceux qui l'ignorent encore, Me Cissé a été en 2005, le Directeur de Cabinet de l'actuel Président de la République, lorsque Macky était chef du gouvernement sous Wade.  En un mot, comme en mille, ils ont cheminé ensemble depuis le Pds, ont quitté ensemble la barque de la "seule constante libérale". Faudrait-il rappeler que lorsque Macky Sall a démissionné en 2008 de son poste de Président de l’Assemblée Nationale et de tous ses mandats électifs, ainsi que du PDS, Alioune Badara Cissé l'a suivi et a refusé la main tendue du Président Abdoulaye Wade, qui tentait en vain de le maintenir à ses côtés. Ainsi, Macky et ABC ont  brouté ensemble leur pain noir dans l'opposition avant de goûter aux délices de la magistrature suprême. Ils ont peaufiné leur stratégie, menant comme des "frères siamois" un âpre mais pénible combat politique, non sans mettre sur pied des réseaux à même d'atteindre leur objectif, c'est à dire bouter le régime Wade du pouvoir. Des sources proches de l'APR s'accordent à dire qu'Alioune Badara Cissé a été  l'une des éminences grises de leur formation politique, c'est à dire qu'il "est très écouté par le Boss" (surnom donné à Macky). Du moins, jusqu'à un passé récent. Malheureusement, leur compagnonnage a été un feu follet. Cette entente n'a pu résister aux enjeux du pouvoir. Qu'est ce qui a bien pu les séparer ? Selon nos sources proches de l'APR, "cela est l'aboutissement de divergences entre les deux responsables". Quid de ses divergences ? Nos interlocuteurs se renvoient la balle, mais démentent le fait que l'on prette un "deal entre ABC et le célèbre caïd John Obi" (ndlr: incarcéré dans une prison de Saint Louis pour une rocambolesque affaire de drogue dure) qui l'aurait perdu. En tous les cas, cette rupture inattendue ne cesse d'alimenter les discussions et les interprétations les unes plus erronées que les autres vont bon train. A d'autres égards, il nous revient qu'il y aurait  dissonance entre la première dame et l'ex-patron de la Diplomatie Sénégalaise. D'où le fait qu'il soit débarqué sans ménagement de son maroquin. Pour ne pas dire humilié alors qu'il était encore aux lieux saints de l'Islam.




Jeudi 1 Novembre 2012
Notez


1.Posté par henriette le 01/11/2012 15:37
J'apprécie l'article! Je demande à MACY de se reprendre alioun cisse a ses côtés

2.Posté par abdou le 01/11/2012 15:38
C'est Marième Faye qui est derrière tout

3.Posté par ********* le 01/11/2012 15:54
Franchement, le débarquement de ABC est à la fois un non-évenement et une bonne chose. Je connaissais bien ses jeunes frères avec qui j'ai fait mes études, les appréciais franchement et étais content que ABC, leur fere, soit à un poste si élevé, mais je dois dire que malgré ses talents d'orateur et ses nombreux diplômes, il m'a rapidement paru manqué de modestie, de prestance et de compétences pour son poste. Je ne m'explique toujours pas son discours en anglais lors de la visite de Clinton ni son voyage en Espagne pour rencontrer un simple maire ! Je ne comprends pas non plus qu'un homme de son rang et de son âge porte des casquettes à ses initiales surtout qu'il n'était pas candidat. C'était vraiment de l'enfantillage tout comme sa démission-spectacle du conseil municipal de St-Louis ! ABC n'était pas à la hauteur et les Senegalais ne semblent pas regretter son départ. Dommage pour ses frères tres sympa (je suppoose que ce sont ses freres) : Lune, Mbaye, Zal...

4.Posté par Amy le 01/11/2012 15:56
QUEL GACHIS ! RESTEZ SOUDES POUR LE MEILLEUR ET POUR LE PIRE.

5.Posté par Soumano le 01/11/2012 18:12
Votre liberté d'expression, qui est la sensation qui vous fait vivre de manière responsable, se trouve non conforme avec celui du Président, et pourtant c'est cet même esprit qui a fait que vous résister aux assauts d'amour de Abdoulaye Wade avec tout...Voir plus

6.Posté par cenu le 01/11/2012 18:40
une choses est sure : abc a ete le grd defenseur de racine sy sur l hotel meridien president, evidemment il a recu des pots de vin ...

7.Posté par Mouvement Jambaar le 01/11/2012 22:39
Il n'existe pas d'affaire "ABC". La radicalisation de ses protégés à Dakar n'aura aucun effet dans la poursuite des ambitions de la cause républicaine au sein de laquelle personne n'est indispensable et chaque responsable de l'APR est tenu de rester à sa place. S'en prendre au Président de la République, c'est garantir la disparition de sa tendance à Saint-Louis.

8.Posté par Diambar le 01/11/2012 23:29
@Poste 6
Je partage intégralement votre vision. Macky ne gagne rien à se séparer de son ancien bras droit. S'il est arrivé à prendre cette décision c'est qu'ABC ne lui a laissé aucun autre choix. Le pauvre ministre a du mal a masqué son arrogance et me rappelle un certain Idy Seck des débuts de l'alternance. Il se comportait comme un électron libre, un ministre parmi les ministres, qui n'a pas à s'aligner sur la même ligne que ses confrères. Parce qu'il était là avant tout le monde et peut donc gérer ses affaires personnelles aux frais du contribuable. Du vrai enfantillage.

Je ne suis pas de l'APR mais je salue bien le courage de Macky SALL de dégager sur la couche cet énergumène qui allait être le talon d'achille de son gouvernement. Le président a compris que les sénégalais ont besoin d'un autre de gouvernement où le dirigeant se comporte en modèle.

9.Posté par Ibrahima le 02/11/2012 00:34
S il est averé etre complice de ce probleme de trafiquant nigerian et de l autre probleme francais, il doit meme etre poursuivi par la justice pour abus de pourvoir et haute trahison a la nation .je felicite le courage de Macky de se debarrasser des gens comme lui .



Dans la même rubrique :