"Ma carte, ma caution": le slogan d'Aïda Mbodji a du mal à accrocher.


"Ma carte, ma caution": le slogan d'Aïda Mbodji a du mal à accrocher.
DAKARACTU.COM  La ministre d'Etat Aïda Mbodj vantait  la réussite de sa campagne "ma carte, ma caution" lancée pour recueillir la caution de Me Wade en vue de l'élection présidentielle. Selon le quotidien Rewmi, ce n'est pas l'avis de tout le monde. En effet, les femmes du sud ne partagent pas cette impression. Les cartes ont des difficultés à trouver preneur. A Tilène et à Santhiaba ainsi que dans six autres lieux, les  ventes ne décollent pas. La pauvreté qui affecte les ménages, le chômage grandissant et le désengagement semblent en être les raisons. Des femmes comme Aminata Diatta, militante du Pds avant 2000, avance: "Wade sait très bien que la Casamance ne lui doit absolument rien. Est-il normal de demander aux femmes du sud de cotiser pour sa candidature ? En tout cas, mes camarades et moi, nous déconseillons à toutes les femmes de la Casamance d'acheter ces cartes". A Kolda, ce sentiment est également partagé.
Vendredi 9 Décembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016