MOUSTAPHA DIAKHATÉ, PRÉSIDENT DU GROUPE PARLEMENTAIRE BBY : « Idrissa Seck cherchait à être le candidat de substitution du PDS »

En courtisant Abdoulaye Wade, Idrissa Seck cherchait à être le candidat de substitution du Parti démocratique sénégalais (PDS), selon Moustapha Diakhaté, président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (BBY).


MOUSTAPHA DIAKHATÉ, PRÉSIDENT DU GROUPE PARLEMENTAIRE BBY : « Idrissa Seck cherchait à être le candidat de substitution du PDS »
Pour Moustapha Diakhaté, la polémique ouverte par Idrissa Seck, «l’ancienne gloire de la classe politique», sur le Dialogue national du 28 mai dernier, «est confondante de médiocrité». Il n’a jamais été question de deal pour la libération Karim Wade «sur le dos des Sénégalais» mais de discussions entre des compatriotes soucieux de leur pays, selon le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (BBY).
«Pourtant, depuis quelques jours, constate-t-il, M. Idrissa Seck ne rate aucune occasion pour plaider la cause de Karim Wade après avoir déclaré urbi et orbi, il n’y a guère longtemps, que pour prouver la culpabilité de Karim Wade ‘’on n’a pas besoin de commission rogatoire ou d’enquête sur cinq ans, c’est du flagrant délit’’».
« En courtisant M. Abdoulaye Wade, le piètre tacticien Idrissa Seck cherchait honteusement à être le candidat de substitution du PDS avec le sournois espoir du retrait de la candidature de M. Karim Wade pour la prochaine présidentielle.» déclare Moustapha Diakhaté.
Selon le député «apériste», c’est parce que l’ancien Premier ministre «a senti l’échec du deal qu’il voulait proposer à Monsieur Abdoulaye Wade que le dealer du protocole de Rebeuss verse dans le mensonge et la calomnie».
« C’est son droit. Mais cela ne surprend personne. Idy Seck est connu pour sa tortuosité légendaire. Il a suffisamment prouvé qu’il est incapable de constance et de cohérence dans ses positions politiques », crache-t-il avant de terminer :
« L’essentiel est que M. Seck ne peut pas empêcher au Sénégal de réfléchir intelligemment aux meilleures façons de relever ses défis actuels et à venir... »
Vendredi 3 Juin 2016
Dakaractu




1.Posté par welainde le 03/06/2016 10:22
Je suis bien d'accord avec vous, Honorable Diakhaté.Idrissa Seck est un piètre politicien et plus grave, il est cynique.Effectivement le maintien de Wade Fils était son seul programme politique et cette probable libération est pour lui un moyen pour le président Macky Sall, de lui ôter son gagne-pain.
Le malheur d'Idrissa Seck et la Société Civile Politique est qu'ils sont atteints par une maladie congénitale qu'on appelle "la Complotite".Ils voient le complot partout parce qu'ils sont incapables de tenir un langage de vérité.Ils n'ignorent pas qu'il y'a un cadre judiciaire pour traiter de tels cas et que le président de la république dispose de prérogatives constitutionnelles pour décider au besoin, de la libération de A.Karim Wade.Si Idrissa Seck fait fi de tout cela et parle de complot, c'est qu'il est un menteur, un homme sans foi.D'ailleurs il y'a longtemps qu'il a tourné le dos aux versets coraniques qu'il voulait citer à toutes occasions.C'est ALLAH qui le lui a interdit, parce qu'il est un hypocrite et pire qu' Abuu Jahl.
Idrissa Seck doit savoir que la réelle menace pour lui n'est pas le PDS, mais l'arrivée des Indépendants.Le Sénégal a besoin du renouvellement de la classe politique.Cette nouvelle classe qui sera composée de technocrates qui pourront analyser, disséquer les choix économiques, politiques, éducatifs, sanitaires et autres et proposer des solutions pour améliorer nos méthodes de gestion.
Idrissa Seck, et Compagnie ne sont que les poules d'une basse-cour.Il suffit de leur jeter quelques graines pour qu'ils se ruent dessus sans réflechir.Ce n'est pas cette maudite classe politique qui fera perdre au président Macky Sall et BBY, les élections.



Dans la même rubrique :