MOUSTAPHA CISSE LO FAIT PERDRE MACKY A TOUBA : Entre insultes, coups de feu, avarice, incompétence et impopularité

Que le Président Macky Sall ait gagné presque tous les départements du Sénégal et perdu à Mbacké et Touba où il a investi pas moins de 50 milliards en 4 ans sonne mal à l’oreille! Qu’il continue de faire confiance à son coordinateur départemental ( qui a perdu son propre bureau de vote 127 Non contre 32 Oui) peut aussi paraître baroque ! Parce qu’en fait, si populations de la capitale du Mouridisme et habitants de Mbacké ont dit « Non » au projet de révision de la Constitution, c’est bien à cause d’un homme qui a passé son temps à insulter les chefs religieux, à dégainer pour tirer des coups de feu à tout bout de champ, à agresser les journalistes sans raison, à engueuler les militants et en refusant de s’investir financièrement dans la politique. Comme une symphonie, tous les responsables politiques de BBY dans la région de Diourbel se sont accordés à dire « Basta » à El Pistolero… « Ce monsieur qui a pris l’avion pour Abuja le 20 mars à 14 heures pour refuser de regarder en face les résultats de ses conneries », pour reprendre Bara Gaye.


La défaite du Oui à Touba et Mbacké n'est surprenante et incompréhensible que pour ceux qui ne vivent pas dans la cité religieuse. Pendant que le Président de la République modernisait Touba en la dotant d’un parc automobile nouveau pour revigorer son transport public, en signant un contrat de plus de 400 milliards pour lui offrir une autoroute de 113 km d'autoroute en 2x2 voies extensibles à 2x3 voies, en dégageant pas moins de 29 milliards pour parfaire le réseau assainissement, en construisant de nouveaux forages, etc…Moustapha Cissé Lô insultait les chefs religieux et tirait des coups de feu. Ce qui ressort de la réalité du terrain et des commentaires de ces collaborateurs qui ne veulent plus de lui comme leader ou comme coordinateur.
 
BARA GAYE, CHARGE DES ELECTIONS A MBACKE

Pour Bara Gaye, c’est Moustapha Cissé Lô qui est à l’origine de la débâcle par son comportement irrespectueux et éhonté. Chose qu’il avait dite depuis belle lurette. « Dans le département depuis la défaite lors des élections locales, j’avais tiré sur la sonnette d’alarme.  J’avais dit que ceux qui sont investis, Moustapha Cissé Lô, plus particulièrement, ne nous ont jamais aidés à établir une administration politique. Ils n’ont même pas loué de permanence. Le Gouvernement a fait de grandes réalisations à Touba. Si aujourd’hui, le Oui a gagné partout sauf à Touba, c’est parce qu’il y a un grand problème. Quand avec les relations déjà heurtées avec la classe maraboutique, il se permet d’étaler une ligne de 50 véhicules 4X4 pour faire des promenades dans Touba, vous pouvez imaginer combien il a heurté la conscience des Mourides. Quand il se permet de dire ‘’Je peux acheter les votes’’, vous pouvez comprendre combien les électeurs se sont sentis offensés pour se révolter. Quand il se permet de tirer de coups de feu tout près de la mosquée… . C’est tout cela qui a obligé  le Khalife Général des Mourides à se déplacer de Mbacké Cajoor à Touba pour donner son ndiguël. C’est grave! C’est un mécontentement populaire qui s’est traduit dans les urnes. Il savait qu’il allait être battu. C’est pourquoi il a fui. Il n’a pas su avoir le courage de rester. Il insulte les religieux, il insulte les journalistes, il divise les militants. Un parti ne se gère pas dans une maison. L’Apr et le Président lui ont tout donné. Les efforts du Président Macky et des responsables du département ont été  annihilés par les conneries de Cissé Lô. Cette victoire n’est pas celle du Pds encore moins celle du maire Abdou M'backé N'dao. Que Moustapha Cissé Lô quitte le département ! Le meilleur service qu’il peut rendre au Président Sall c’est de cesser toute activité politique à Touba et Mbacké. »
 
SERIGNE SOW, CONVERGENCE DES ACTIONS CITOYENNES

Candidat malheureux à la mairie de Mbacké lors des dernières élections locales et membre de la mouvance présidentielle, Serigne Sow a livré, lui aussi,  sa part de vérité sur la  cuisante défaite du Oui à Touba et à Mbacké. Le leader politique de Guinaw Rails n'y va avec le dos de la cuillère. Il  fait porter le chapeau aux responsables politiques de l'agglomération et indexe, comme les autres,  principalement le coordinateur départemental  Moustapha Cissè Lô. Ce dernier s'est permis, déplore-t-il, de se donner en spectacle à 48 heures de la joute référendaire. " Nous réclamons le renouvellement du personnel politique pour éviter de nouveaux revers! " . A en croire Serigne Sow, c'est à ce seul prix que le département lavera l'affront subi lors du référendum. Le responsable politique de s'étonner qu'aucun moyen financier n'ait été mis à la disposition des leaders pour faciliter la campagne par le coordinateur Cissé Lô… Avarice !

SERIGNE MBAYE MBENGUE, SEUL RESPONSABLE QUI A GAGNE SON CENTRE

Même son de cloche pour Serigne M'baye M'bengue, il n'y a aucune ambiguïté.« Il s'agit de carences notées dans le leadership local. »  Dégageant , pour ce qui le concerne, un diagnostic de la défaite, le responsable politique de Mbacké- Ndoyène estime « que le Président Macky Sall n'a rien à se reprocher, parce que ce n'est pas lui qui a été sanctionné. Il a investi et beaucoup investi dans ce département et principalement dans la commune de Touba. Il a fait son devoir et respecté ses engagements. Ce sont certains leaders parmi nous qui n'ont pas fait le travail escompté, qui se sont mal comportés et qui ont perdu. » 

Serigne M'baye M'bengue d'inviter le Président de la République à prendre, lui aussi, ses responsabilités en sanctionnant tous les responsables qui ont perdu leurs bureaux et centres de vote. « Ce n'est pas parce que j'ai gagné mon centre de Cheikh Omar Diop que je souhaite que des sanctions soient prises à l'encontre des perdants. Je trouve qu'il n'est pas normal pour un responsable de perdre à plusieurs reprises un centre et de continuer à bénéficier de certains privilèges. »   

Serigne M'baye M'bengue termine par marteler que le Président Macky Sall est bien aimé par les populations du Baol...
A Touba et à Mbacké, les réactions du genre pullulent et personne ne veut plus avoir El Pistolero comme coordinateur. Les postulants à ce poste sont nombreux. Abdou Lahad Seck Sadaga, Serigne Fallou Mbacké Galass Kaltom, le docteur Alioune Sylla …semblent bien partis pour occuper ce poste. L’avenir dira !
 
Mardi 22 Mars 2016
Dakaractu




1.Posté par Khaftalou le 23/03/2016 17:03
Et pourtant Moustapha Cissé LO est le Président du Parlement de la CEDEAO ! Il n'est pas n'importe qui en Afrique. J'ai honte d'être sénégalais depuis le 20 mars 2016 !



Dans la même rubrique :