MOUHAMMAD (PSL) : ENCORE MERCI ! (Dr Elhadji Mounirou NDIAYE)


MOUHAMMAD (PSL) : ENCORE MERCI !  (Dr Elhadji Mounirou NDIAYE)
Louage à Allah (SWT), qui par sa Sagesse Ultime a fait jaillir sa Lumière sur le Prophète Mouhammed (PSL), le Sceau des prophètes, à partir de la Lumière de Qui, IL a fait jaillir les Lumières de la Création.  Seydi El Hadji Malick SY (RTA) le mentionne dans son ouvrage Khilaasou Zahab:« Quant à lui (Mouhamad), dès que Allah (SWT) a voulu notre création, il a fait jaillir à partir de Sa Lumière la Lumière du Sceau de la création de l’Univers (Mouhammad) ». Le prophète Mouhammad (PSL) est ainsi la source de toutes les lumières sans lesquelles l’Humanité serait actuellement dans les ténèbres de l’obscurantisme. Trois questions sont à méditer au moment où l’église est mise à terre et qu’il ne reste du judaïsme que le sionisme : Que serait le monde actuellement avec les dégâts de la consommation de l’alcool par plus d’un milliard d’individus supplémentaires ? Que serait actuellement le monde capitaliste et globalisé sans la  morale, la solidarité et le partage prônés par l’Islam ? Que serait actuellement le monde avec une généralisation absolue des jeux de hasard ?     
Des débuts de la révélation avec ses farouches adversaires Koraïchites, aux actuelles attaques multiformes comme l’Islam, aucune élucubration verbale ou physique n’est encore venue perturber ou tâcher la Prophétie de Mouhammad (PSL). Quant au Spirituel, il a atteint son niveau ultime et sublime avec l’Islam qui a réformé et abrogé toute autre connexion spirituelle valable en dehors des ondes concentriques de Mouhammad (PSL). La vérité est difficile à faire avaler à des égarés et prêcher le bien ne saurait être exempté de l’adversité de l’autre camp, celui de Satan qui en avait juré ainsi devant Allah (SWT) lors la création d’Adam (Psl). 
Dès lors, les attaques contre l’Islam et son prophète ne sont que les signes implacables qui témoignent en faveur de la vérité apportée par Mouhammad (PSL). L’histoire des prophètes, notamment celle d’Abraham (PSL), montre que le satanisme n’a fondamentalement pas pour prétention d’obstruer la révélation et l’adoration de Dieu Unique. Mais son essence se retrouve dans sa propension à semer le doute sur ce qui a été révélé aux hommes et à les pousser à troquer les promesses d’Allah (SWT) contre les avantages illusoires de la vie présente. Le terrorisme est le nouvel instrument politico-satanique qui est mis en branle pour écorner l’Islam qui est devenu depuis septembre 2001 l’adversaire unique à abattre.  
Allah (SWT) ne saurait faillir à un quelconque élément de son Projet, qui, n’en déplaise à Satan, a été de créer l’Homme, de le préférer aux autres créatures et de le guider progressivement vers le summum de la bonté, du bien, bref de la spiritualité, par l’envoi de prophètes successifs dont Mouhammad (PSL) est le Dernier. Mouhammad (PSL) est un Humain, mais il est aussi le Chef-d’œuvre de Créature Humaine comme l’a si bien écrit Serigne Cheikh Ahmad Tidiane SY Al Makhtoum (RTA). Par la volonté d’Allah (SWT), jamais l’histoire d’un homme n’a été étudiée comme c’est le cas de Mouhammad (PSL), et cela est lié à son rôle d’Inspirateur et de Patron Spirituel de l’Humanité toute entière. 
Mouhammad (PSL) a reconnu la prophétie de tous les prophètes qui ont été envoyés avant lui : «  Le Messager a cru en ce qu´on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants  tous ont cru en Allah, en Ses anges, à Ses livres et en Ses messagers; en disant : Nous ne faisons aucune distinction entre Ses messagers » Sourate 2, Verset 285.  Il a également la particularité de n’avoir rien théorisé par Lui-même en dehors de l’inspiration divine. «  Par l´étoile à son déclin!  Votre compagnon ne s´est pas égaré et n´a pas été induit en erreur et il ne prononce rien sous l´effet de la passion. Ce n´est rien d´autre qu´une révélation inspirée que lui a enseigné l´Ange Gabriel, à la force prodigieuse » Sourate 51 Versets 1-5. Le Coran n’a mentionné, par ailleurs, que cinq fois le nom de Mouhammad (PSL) : Sourate 3, verset 144 ; Sourate 47, verset 2 ; Sourate 48, verset 29 ; Sourate 33, verset 40 ; Sourate 61 verset 6. Pourtant le Coran mentionne 27 fois le nom de Insa (Jésus- Psl) et 136 fois le nom de Moussa (Moïse- Psl), ce qui invalide scientifiquement les accusations de folie de grandeur formulée par les mécréants à l’encontre du prophète. Le Coran est le même pour tous les musulmans qui peuvent se féliciter de son caractère unique là ou la bible existe en plusieurs versions et que la Tora fait l’objet d’un clivage entre juifs orthodoxes et sionistes.   Le Coran est, à la fois, trop fort, énigmatique et mystérieux pour ceux qui se donnent comme tâche de le pourfendre sans en avoir une connaissance approfondie. Le médecin français Maurice Bucaille ne nous contredirait pas. « Dis: "Même si les hommes et les djinns s´unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, même s´ils se soutenaient les un les autres" » Coran : Sourate 17 verset 88. 
L’Islam est donc la religion entière dont la beauté s’exprime dans le parfait comportement du prophète Mouhammad (PSL). Ce comportement a été loué par des savants non musulmans. Lamartine : « Cet homme était-il un imposteur ? Nous ne le pensons pas, après avoir étudié son histoire. L’imposture est l’hypocrisie de la conviction. L’hypocrisie n’a pas la puissance de la conviction, comme le mensonge n’a jamais la puissance de la vérité ». Mohandas Karamchand Gandhi: « Je suis désormais plus que jamais convaincu que ce n’était pas l’épée qui créait une place pour l’Islam dans le cœur de ceux qui cherchaient une direction à leur vie. C’était cette grande humilité, cet altruisme du prophète, l’égard scrupuleux envers ses engagements, sa dévotion intense à ses amis et adeptes, son intrépidité, son courage, sa confiance absolue en Dieu et en sa propre mission ». George Bernard Shaw, critique musical et dramatique irlandais, « Si un homme comme Mohammed gouvernait le monde, il parviendrait à résoudre ses problèmes et à lui assurer la paix et le bonheur dont il a besoin. J’ai étudié le merveilleux homme et à mon avis, loin d’être un Antéchrist, il mérite le titre de sauveur de l’humanité ». Annie Besant (historienne) écrivit en 1932 que : « Il est impossible, pour quelqu’un qui étudie la vie et le caractère du grand Prophète d’Arabie, pour quelqu’un qui sait comment il enseignait et de quelle façon il vivait, d’avoir d’autre sentiment que le respect pour ce prophète prodigieux, l’un des grands messagers de l’Etre Suprême. Même si mes discours contiennent bien des choses qui sont familières à beaucoup d’entre vous, chaque fois que moi-même je les relis, je sens monter en moi une nouvelle vague d’admiration, un nouveau sentiment de révérence, pour ce prodigieux Grand Maître Arabe ».
Paix et Salut donc sur Celui qui a sacrifié toute sa vie pour une cause : confirmer les messages des prophètes antérieurs, indiquer et imprimer, par son Être, les comportements et les pratiques d’adoration d’Allah (SWT) qui vont guider les hommes vers la béatitude sublime. « Je n´ai créé les djinns et les hommes que pour qu´ils M´adorent » Sourate 51 Verset 56.
Paix et salut sur Celui qui nous a parachevé l’Islam qui veut dire soumission à la volonté de Dieu et qui étymologiquement apparenté au mot Salam qui signifie paix. « Aujourd´hui, J´ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J´agrée l´Islam comme religion pour vous », Sourate 5 Verset 3.  
Paix et salut sur Celui sur Qui, Allah (SWT) a prié Le Premier et a enjoint les êtres Humains à prier sur Lui : « Allah et ses Anges prient sur le Prophète Mouhammad, Ô vous gens qui croyez, priez sur Lui ». 
Paix et Salut donc sur Celui dont Allah (SWT) s’est fait le Chantre du Comportement : « Tu es certes d’une moralité imminente » (68 :4). Seydi El Hadji Malick SY (RTA) dira ainsi que « par sa stratégie et par sa parfaite exemplarité comportementale, Il a montré la voie ».
Paix et Salut sur Celui qui, malgré ses liaisons divines privilégiées, a accepté toutes les épreuves de la vie sur terre allant de la pauvreté matérielle, au management de croyants dont les imperfections humaines et l’immaturité de certains d’entre eux sont la source de certaines crises connues par l’Islam depuis ses débuts. 
Plus que tout autre être humain, Mouhammad (PSL) a mené une vie de lutte permanente, rythmée par le jet des jalons de l’Islam et arrimée sur l’insignifiance qu’il accorde aux mondanités de la vie présente qui est la source de toutes les convoitises perverses. Le Coran a bien averti : « Nous avons, certes, créé l´homme pour une vie de lutte » Sourate 90, Verset 4. Et les clivages et autres divisions dans l’Islam et vis-à-vis des autres religions ne sont que la volonté d’Allah (SWT) ainsi qu’il a été révélé dans le verset 48 de la sourate 5 : « Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu´Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes œuvres. C´est vers Allah qu´est votre retour à tous; alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez ».
A la malheureuse et ignorante Hela Ouardi, nous signalons que Mouhamad (PSL) était informé au niveau suprême de la divinité et toutes ses inquiétudes à la fin de sa vie étaient d’une part liées à son statut de Miséricorde et de sauveur de l’Humanité aussi bien dans la vie dernière que présente. « Certes, un Messager pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants » Sourate 9, Verset 128. D’autre part, il était zélé à la cause d’Allah (SWT) et soucieux en tant qu’Humain de laisser la Umma islamique en de bonnes mains sachant obvier les intrusions sataniques qu’il a avait bien vues venir. En plus, Mouhammad (PSL) avait une nette idée de la durée de sa vie sur terre. Il n’avait pas besoin de toutes ces attitudes de fin de vie que lui colle Hela Ouardi. Le verset 16 de la sourate 10 contient 63 lettres indicatives de l’âge du prophète (63 ans) : « Dis: Si Allah avait voulu, je ne vous l´aurais pas récité et Il ne vous l´aurait pas non plus fait connaître. Je suis bien resté, avant cela, tout un âge parmi vous. Ne raisonnez-vous donc pas? ».   

Dr Elhadji Mounirou NDIAYE, économiste
(elhadjimounirou@gmail.com).
Mercredi 6 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :