MONSIEUR LE PREIDENT, ATTENTION AU Y EN A MARRE DES CHRETIENS SENEGALAIS !

Quand les allégeances communes s'estompent au profit des allégeances privées, c'est le début d'une République qui s'effondre


MONSIEUR LE PREIDENT,  ATTENTION AU Y EN A MARRE DES CHRETIENS SENEGALAIS !
Monsieur le Président, suite au remaniement ministériel intervenu vendredi dernier mutant Madame le Ministre Thérése Coumba Diop au Ministère chargé des Relations avec les Institutions, bon nombre de chrétiens sénégalais se sont sentis une fois de plus trahis par l’homme en qui ils nourrissaient une admiration certaine au soir du 19 mars 2000.
En effet, cette décision que vous venez de prendre à l’endroit de ce membre de notre communauté est pour nous, si besoin en était, une preuve supplémentaire d’un manque de considération achevée à l’endroit de l’ensemble des chrétiens sénégalais.
Nous vous rappelons que ce n’est pas la première fois que vous blessez la chrétienneté sénégalaise. Mais, soyez assurez que ce sera la dernière fois si vous ne vous ressaisissez pas.
Au tout début de ce chapelet de mépris et d’irrévérence de votre part, figure votre refus de représenter les chrétiens sénégalais aux obsèques du Pape Jean Paul II, sous prétexte qu’un musulman ne rentre pas dans une Eglise ; ceci semble étonnant puisqu’il est bel et bien permis à un musulman de prier même dans une Eglise s’il se trouve dans une ville où il n’y a pas de Mosquée.
Ensuite, vous vous êtes permis dans vos envolées, dont la cause mérite une sérieuse réflexion, de traiter les chrétiens d’idolâtres. Nous avions tirer en son temps sur la sonnette d’alarme en faisant face aux forces de l’ordre devant la cathédrale pendant une bonne partie de la nuit ; ceci constituait une preuve que notre détermination n’a d’égale que notre foi en Dieu, et en Jésus notre Sauveur.
Puis, est venue la honteuse omission de votre part, lors de votre meeting à l’ancienne piste- meeting pendant lequel vous aviez cité tous les chefs religieux de ce pays, sauf le Cardinal Théodore Adrien SARR. Et comble de malheur, croyant vous racheter, vous aviez dit, piqué nous ne savons par quelle mouche, qu’il vient souvent vous soumettre des problèmes que vous réglez. Vous soumet-il ses problémes, ou des problémes de la communauté chrétienne qui a autant de droits que toute autre communauté religieuse dans ce pays ? Et depuis quand, dans notre pays, divulguons-nous sur la place publique la teneur des échanges faits dans le secret d’une chambre ? Ressaisissez vous Monsieur le président, vous vous éloignez des valeurs sénégalaises, si vous n’êtes pas tout simplement en train de vous éloigner du Sénégal, et des sénégalais.
Enfin, nous ne saurions clôturer cette liste sans souligner la faible considération dont bénéficient les chrétiens dans votre gouvernement. En effet, c’est sous votre magistère que, pour la première fois, un gouvernement a été mis sur pied sans un seul chrétien- un tord que vous avez tenté de réparer en repêchant un Christian Sina Diatta, ou un autre. Monsieur le Président, dans la liste des Ministres d’Etat que compte votre gouvernement, il n’y a pas un seul chrétien. Sont-ils tous des minables au point de ne mériter un tel sort ? Sous Diouf déjà, il y en avait deux (Robert Sagna et André Sonko). Depuis 2000 : ZERO
Voila ce que les chrétiens ne représentent rien à vos yeux : ZERO
Pour en revenir au cas de Madame Thérése coumba DIOP, notre sœur dans le Christ et dans le Baptême, nous retenons d’elle qu’elle est une femme au cursus scolaire et universitaire sans faute, qui a toujours, à défaut d’être major de sa promotion, réussi avec brio à tous les examen et concours avec mention.
C’est une dame dont la carrière professionnelle est irréprochable : elle a eu très jeune à être Chef de service régional des transports terrestres, puis Directrice de l’une des meilleures écoles de transport de ce pays
Elle est par ailleurs une militante de votre parti dont l’engagement politique ne souffre d’aucun doute. Pour preuve, c’est avec sa venue au PDS que la ville de Joal, naguère fief du PS, bastion de Léopold Sédar Senghor, est tombée dans l’escarcelle libérale. Elle a été la première responsable libérale à oser tenir un meeting devant la maison de Tanor Dieng, à Nguéniéne. Elle appuie les responsables politiques dans tout le département de Mbour, de Nguékhokh à Ndiagagnao, en passant par Thiadiaye
Elle est enfin un Ministre dont les résultats du travail accompli au niveau gouvernemental sont incontestables : au Ministère de la Santé, elle a été le seul Ministre ayant reçu les félicitations des syndicats- au Ministère des Biocarburants et de la Pisciculture : elle a mis en place une Direction des Ressources Aquacoles pour résoudre par anticipation l’épineux problème de la raréfaction des ressources halieutiques, et démocratiser l’accès au poisson, donc à une alimentation équilibrée pour tous les sénégalais, de la Côte comme du continent
Cette dame n’a, à nos yeux, qu’un seul tort : celui d’être une chrétienne, qui refuse de verser dans l’invective, mais fait de la politique dans le respect de ses convictions religieuses. Elle a aussi le tort d’appartenir à cette communauté que vous n’avez cessé d’essayer de rabaisser, et de ridiculiser tout au long de vos mandats successifs.
Mais, soyez assuré, Monsieur le Président, qu’aussi vrai que vous avez eu votre 23 juin contre le Benno Siggil Sénégal, votre 23 juillet contre le mouvement du M23, vous aurez votre 23 août contre la jeunesse chrétienne de ce pays si vous ne ramenez pas Madame Thérèse Coumba Diop à la tête du Ministère de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale où elle faisait un excellent travail fortement apprécié par les sénégalais à l’unanimité, qu’ils soient musulmans ou chrétiens.

ACTION CHRÉTIENNE CITOYENNE
Lundi 22 Août 2011
Action Chrétienne Citoyenne