MODOU DIOP DIAOBÉ, CONTRÔLEUR GÉNÉRAL DE SAFINATUL AMAN : «L'alcool est acheté à M'backé et consommé à Touba. Nous traquerons les soûlards!»


Se créer les conditions pour barrer la route aux soûlards qui quittent Touba pour aller s‘approvisionner en alcool à Mbacké, voilà ce à quoi s’attelle la dahira Safinatul Aman. Cette structure qui regroupe, pour l’essentiel, des petits-fils de Serigne Touba « jure », par le biais de son contrôleur général, de ne lésiner devant aucun moyen. 
Pour Modou Diop Diaobé et les 573 membres de la structure, il s‘agit d’un ndigël du Khalife Général des Mourides qu’il faudra absolument mettre en œuvre, quel qu’en soit le prix à payer. Prenant part au comité départemental de développement en perspective du prochain grand magal de Touba, le représentant de Serigne Modou Lô Ngabou (président et personne morale de la structure) a confié à Dakaractu que « l'alcool bu à Touba est acheté à M'backé par des soûlards sans scrupule qui foulent au pied les recommandations du Khalife des Mourides. » 


Visiblement hors de lui, Modou Diop Diaobé rappelle que le premier des Mourides est  sans équivoque sur sa volonté de combattre ce phénomène. Un phénomène qu’ils parviendront à endiguer avec l’aide de leurs indicateurs. « Nous avons aussi dans notre cahier de charge, la tâche de lutter contre la prostitution, l’homosexualité, les agressions, les vols et autres types de banditisme. Dieu sait que nous avons arrêté des prostituées et chassé de Touba des homosexuels qui ont essayé d’installer en douceur leur camp. Heureusement que la Dahira Safinatul Aman a veillé au grain. » Modou Diop Diaobé de signaler que ses hommes et lui se sont engagés à prêter main forte aux services de l’Elevage en cette veille de magal, pour combattre les abattages clandestins. Ils apporteront aussi leur soutien aux sapeurs pompiers. 
 
S’adressant au préfet Makane M'bengue, Modou Diop Diaobé a tenu à lister, sous le contrôle du commissaire spécial et du commandant de la gendarmerie, les zones criminogènes de Touba. Il s’agit, selon lui, du "market et du réseau" qui sont deux centres de vente clandestine de téléphones portables et divers autres objets, de d'endroits comme l’ancien garage de Dakar, Mbaar-yi,  Keur Kaab, le marché Ndiguel, le foirail de Bagdad, les rond-points de Ndindy, Mbacké, de l’arrêt Aliyah etc… Interpellé sur la nature de la collaboration que la Dahira entretient avec la police et la gendarmerie et des risques de conflits de compétence, Diaobé déclare ne pas se faire de souci. « Nous aidons à attraper les malfrats, mais c’est eux qui arrêtent et qui incarcèrent ces derniers. Nous ne faisons rien qui soit de nature à interférer sur leurs prérogatives. La mise en œuvre du ndigël du Khalife ne peut en aucun cas les gêner dans leur travail. D’ailleurs, ils nous aident beaucoup dans nos activités. » 
Rappelons que la Dahira Safinatul Aman a reçu les bénédictions des Khalifes Serigne Saliou Mbacké, Serigne Mouhamadoul Amine Bara Mbacké et Serigne Sidi Mokhtar Mbacké...
Jeudi 10 Septembre 2015
Dakaractu




1.Posté par MOI le 10/09/2015 23:04
Ne chercher pas loin

2.Posté par sdfdssd4 le 11/09/2015 00:54
Alors vous avez du champs MEssieurs. L'alcol n'est consomme que par les marabouts mourides surtout les jeunes mbacke mbacke. Bonne chance

3.Posté par SYLLA le 11/09/2015 11:49
modou diop va occuper de ta famille mo guene si yaw badola menoul yaar moromam
yaw ya guene nek solar ndiep on ta connait

4.Posté par Seydina le 11/09/2015 12:24
En réalité l'alcool et la drogue sont en train d'hypotéquer gravement l'avenir de la jeunesse du Sénégal. A tous les coins de rue du Fouta à Kédougou, de Ziguinchor à Dakar en passant par le Saloum et Louga, en se promenant dans les quartiers, on a l'impression que la gendarmerie et la police ont capitulé devant l'usage du Yamba, l'alcool étant le moindre mal. Il faut quand même reconnaitre que les grands trafiquants restent traqué.
Quel sera le devenir de cette jeunesse dans une dizaine d'année quand l'alcool et la drogue auront totalement pris le dessus sur elle. Que de crimes de sang tous les jours, des larmes tous les jours, la désolation....
le retour de la peine de mort n'y fera rien.
Alors j'invite l'Etat à prendre à bras le corps l'usage excessif de la drogue dans le pays, sur tout le térritoire national, j'invites les collectivités locales à s'investir pleinement, les ASC, les associations de quartiers d'élève et d'étudiants.
Sinon l'avenir parait très très très sombre.

5.Posté par bron le 11/09/2015 18:56
bonjour

6.Posté par DIOP le 11/09/2015 20:57
Diop , mais tu as fait la prison pour escroquerie je te connnais bien

7.Posté par antoine diop le 11/09/2015 21:00
modou yow tamite tu as fait la prison pour escroquerie

8.Posté par niasstouba2013@.com le 13/09/2015 10:40
Bravo modou diaw ne écoute personne tu oeuvre pour cheikh ahmndou bamba mais la situation de mbaye est délicate je voyais des gens Ki tenaient des mégots de cigarette et sa M fait mal au couet



Dans la même rubrique :