MODOU DIAGNE FADA : « Farba aura sa sommation interpellative… M’exclure ? il faut être fou pour le faire… Nos textes sont dépassés! »


MODOU DIAGNE FADA : « Farba aura sa sommation interpellative… M’exclure ? il faut être fou pour le faire… Nos textes sont dépassés! »
Le frondeur en chef du Pds refuse ce qualificatif de fondeur. Pour lui, il s’agit juste de responsables politiques soucieux du devenir de leur formation politique, « principal instrument de reconquête du pouvoir ». Modou Diagne Fada, invité d’Opinion, estime que son combat est une initiative salutaire qui a pour objectif de réformer un parti dont le fonctionnement est désuet et les textes dépassés. Désolé de remarquer qu’il y’a au sein du Pds des individus qui refusent la réorganisation de peur de perdre de leur superbe ( par manque de légitimation au niveau de leurs bases respectives), Fada juge que « la meilleure façon d’aider le Président Macky Sall » c’est de laisser le parti en l’état.
 
On ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs
Pour Fada, « on ne paie assez le maître en restant son élève » et que le changement est inéluctable à cause d’une mauvaise organisation du parti. D’ailleurs, estime-t-il, « en 2012, si l’appareil était bon, avec le bilan élogieux du Président Wade, un nouveau mandat aurait été accordé au parti ». Dans la foulée, il foulera au pied le « gouvernement virtuel » de Wade. « Ce qui est fait avant-hier n’est pas du renouvellement. Wade a les prérogatives de nommer. Nous ne sommes pas d’accord sur la composition du secrétariat national ». A en croire le Président du conseil départemental de Kébémer, ce renouvellement ( qui n’en est pas un selon lui) a occasionné beaucoup de frustrations, a même davantage désorganisé le parti.» Pire, il trouve même que « vraisemblablement » cette liste est une émanation d’Omar Sarr qui a cherché, maladroitement, à sanctionner les signataires du mémorandum car, regrette-t-il, «  l’essentiel de ces gens sont laissées en rade ». Il invitera les membres de son parti à aller vers la cotisation pour ne plus être obligé de vivre aux crochets du Président Wade. « Il faudrait qu’il cesse d’être le principal bailleur du parti. Il faut que les gens acceptent de se cotiser. Celui qui paie commande ».
 
Gare à Farba Senghor et Oumar Sarr
« Farba recevra sa sommation interpellative »… L’assurance est faite par Modou Diagne Fada qui s’est désolé de remarquer que celui qu’il considère comme un délateur a réitéré ses accusations. « Il faut qu’il apporte les preuves de ses accusations ». Mieux, Fada trouve que des gens cherchent à le « dévier de l’essentiel » car, « ce n’est pas une question sérieuse ». Répondant à Omar Sarr qui parle de chantage exercé par le Président Sall sur lui, Fada  lance un défi. Celui de dire formellement qu’il est bien détenteur de biens à Berlin et ne pas ajouter le commentaire « je n’y crois pas ». Pour ce qui concerne son exclusion du parti, Modou Diagne Fada se dit tranquille. « On ne peut pas m’exclure, je n’ai violé aucun texte du parti. Cela ne peut pas arriver. Si on cherche à saborder le Pds, il faut aller dans cette direction .Exclure  plusieurs députés, une dizaine des maires…il faut être fou pour le faire. »
 
Lundi 22 Juin 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016