MODOU DAGNE FADA : « Je rends grâce à Dieu pour ma victoire. M’exclure du Pds ne sera pas chose aisée!»


MODOU DAGNE FADA : « Je rends grâce à Dieu pour ma victoire. M’exclure du Pds ne sera pas chose aisée!»
Après sa victoire encore contestée sur ses camarades libéraux avec sa reconduction à la tête de son groupe parlementaire, Modou Diagne Fada préfère d’abord rendre grâce à Dieu d’avoir échappé à une tentative d’humiliation qui le visait directement. L’invité de « Face2face » estime que cette manière de régler les problèmes au sein du Pds sera de nature à retarder le retour du parti à la tête du pays. 
Modou Diagne Fada qui se réclame fils du Président Abdoulaye Wade, martèle être fidèle à ce dernier depuis toujours. Tout de même, précise-t-il « la fidélité n’est pas de dire toujours oui, mais de lui expliquer objectivement les choses pour qu’il puisse en avoir conscience ». Fada de signaler avoir hérité de son « son père » courage et liberté de ton, liberté d’action, liberté d’entreprendre avant de préciser que son refus n’a jamais été un défi lancé à Wade.
Par rapport à l’entretien téléphonique qu’il aurait eu avec le Président Wade, Modou Diagne Fada a confirmé. « Nous avons discuté pendant au moins 30 minutes. Il m’a dit que son vœu était de prendre le groupe de mes mains pour le confier à un autre (ndlr : Aïda M'bodj ). Je lu ai dit que ce sera compliqué ». Il s’étonne de voir que cette rotation ait été demandée à pareil moment, allusion faite à la fronde et à l’existence du groupe des réformateurs.
 Interpellé sur le différend qui l’oppose à Oumar Sarr, Aïda M'bodj et les autres, Modou Diagne Fada d'expliquer que ceux qui voulaient adhérer au groupe parlementaire d’Aïda M'bodj ont commis l’erreur de ne pas lui avoir adressé leurs lettres. En wolof toujours, il dira en substance : « Ils ont donné leurs lettres d’adhésion. C’est à moi qu’ils devraient donner ces lettres pour que je puisse les signer avant qu’elles n’atterrissent entre les mains du Président de l’Assemblée Nationale. Mais ils ont préféré les donner à un autre ». Mot pour mot, Fada d’ajouter qu’ « ils ont essayé de faire fi de mon statut de Président de groupe parlementaire ».
Par rapport à son exclusion du Pds, le libéral de Darou Mouhty déclare qu’un homme politique ne doit avoir peur de se faire exclure.  Toutefois il ne compte guère quitter le Pds. « M’exclure du Pds ne sera pas chose aisée. Ceux qui ont été exclus et qui sont partis voulaient partir, moi je reste au Pds! »
Dimanche 18 Octobre 2015
Dakaractu




1.Posté par Pierrette le 18/10/2015 13:33
Après une longue et dure journée de travail venez découvrir notre nouveau institut de massage de belles filles vous accueillent chaleureusement dans un havre de paix, un endroit calme et discret appelez vite ô 77 149 05 73

2.Posté par diallo le 20/10/2015 10:44
Une honte au lieu d'une victoire.il vous a tout donne dans la vie travail, argent,maison, voiture renomme, tout ce vous possédez vient de wade. Maintenant que son fils est en prison, il a des problèmes vous essayez de l'enfoncer en espérant trouver une voie pour mieux prospérer et bénéficier de la belle vie. Comme dieu est juste et l'avenir est devant nous, alors nous qui sommes neutre dans cette affaire observons.
Mais attention dans la vie les traitres finissent toujours mal.
que dieu nous prête longue vie et la dignité dans tous nos actes et gestes.



Dans la même rubrique :