MISSION PREMIÈRE DES MEMBRES DU HCCT : « Convaincre de l’utilité de l’institution »


Depuis son institutionnalisation, le Haut conseil des Collectivités locales a fait l’objet de critiques acerbes faisant état de son inopportunité et de son inutilité face aux exigences économiques qui assaillent le Sénégal, pays sous-développé. 
Profitant de son temps de parole lors de la cérémonie d’installation de ladite institution, Ousmane Tanor Dieng a tenu à définir la première mission qu’il assigne à ses collègues. Ce sera, dit-il de «  convaincre de l’utilité » de l’institution, pour sans doute, taire les parlementes incommodes.
Pour le Président du Hcct, la création de cette institution se justifie « par le niveau de décentralisation du Sénégal » qui nécessite une « gestion inclusive et participative des collectivités ». Cela participe à faire du « développement équilibré du territoire » une réalité, dira-t-il. Ousmane Tanor de voir à travers les visages qui composent cette « assemblée », celui « des départements, des communes ». Il inscrira, parmi les  tâches premières de ses collègues l’assimilation des missions assignées avant de les inviter à une « réflexion collective argumentée et motivée » des tâches confiées. Il citera, entre autres tâches, la fiscalité locale, les financements innovants, la  mise en place d’un fonds de péréquation, la rentabilité de décentralisation qui doit résorber les inégalités territoriales, la promotion de l’intercommunalité, une meilleure connaissance du statut de l’élu local…
Ousmane Tanor de rassurer le Président Macky Sall venu procéder à l’installation du Hcct : « Je serai un Président ouvert, déterminé à faire respecter la libre opinion... »
Lundi 31 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016