MISE EN BRANLE DE LA « GOLIPAM » A BAMBEY: Aïda M'bodj résistera-t-elle à Mor N'gom, Djibril Thiaw, Pape Diouf et autres… ?

Neutralisation de Bambey Fm, défenestration de la présidente de la tête du conseil départemental pour cumul de mandats, enquêtes autour de la gestion des budgets dudit conseil, audit des bourses familiales au niveau de la commune, mise à terme de certaines faveurs…La GOLIPAM est déclenchée. La grande offensive pour la liquidation politique d’Aïda M'bodj prend effet et la lionne de Bambey aura en face d’elle un ministre, un président de conseil d’une société nationale, 11 maires de commune… la bataille risque d’être rude.

A Bambey, la coalition Benno Bokk Yakaar tape déjà les mains suite à la victoire du Oui contre le Non lors du référendum. Pour les responsables politiques de la mouvance, « c’est la fin politique de Madame Aïda M'bodj » pour reprendre l’expression du maire de Réfane, Djibril Thiaw. Une rencontre de remobilisation des troupes a été l’occasion de donner une ébauche du plan de liquidation.



MOR N'GOM SUR BAMBEY FM

La fermeture de la radio Bambey fm est l’une des revendications les plus pressantes des responsables politiques de l’Apr au niveau du département de Bambey. Et c’est d’abord le maire de N'gogom, Babacar N'diaye, qui a élevé le ton pour déclarer que « jamais Aïda M'bodj, au pouvoir, n’aurait laissé une radio lui pourrir la vie comme la sienne nous le fait actuellement ». Suffisant pour amener le ministre à prendre la plénitude de ses responsabilités. Pour le maire de N'dangalma, il ne s’agira pas de procéder par un forcing en faisant fermer la station, mais d’user des voies légales pour obliger Bambey Fm à respecter son cahier de charge.  « Cette radio d’Aïda M'bodj, je dis bien cette radio d’Aïda M'bodj,  est un instrument de propagande illégal. Je vous donne un mois, pas plus, pour régler ce problème.  C’est une radio qui fait du n’importe quoi et cela ne peut plus continuer ». 
Interpellé directement par Dakaractu sur ce qui adviendra à la fin de l’ultimatum, Mor N'gom se résumera à dire que Bambey Fm, de toutes les façons, cessera de causer des ennuis au parti.  Pour certains, la radio a été prépondérante dans la victoire d’Aïda M'bodj à Bambey-commune et dans certaines communes rurales comme Lambaye, Dinguiraye, Baba Garage.
 
DJIBRIL THIAW  POUR UN AUDIT DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL

Toujours dans le cadre de la « GOLIPAM », le maire de Réfane envisage de provoquer l’audit de la gestion des différents budgets du conseil départemental de Bambey. Pour Djibril Thiaw, « le compteur réalisation d’Aida Mbodj affiche encore zéro malgré les millions alloués. Il faut qu’on fasse, dit-il,  auditer sa gestion parce qu’il est dans nos droits de connaitre où sont allés les millions qui ont été votés pour le compte du conseil départemental. Elle n’a rien fait et nous soupçonnons que cet argent ait été utilisé pour ses comptes politiques personnels. Djibril Thiaw de souhaiter, par la même occasion, qu’une enquête soit menée sur la distribution des bourses familiales. « Je prends exemple de ma commune où la mère celui qui est réputé financier son parti bénéficie d’une bourse familiale alors que ces sommes d’argent sont destinées  aux personnes déshéritées ».
 
MALICK SARR POUR LE DÉPART D’AÏDA DE LA TÊTE DU CONSEIL

Dans la même dynamique, les responsables de Benno Bokk Yakaar, ont déposé sur la table du préfet une plainte accusant Aïda M'bodj d’avoir illégalement cumulé trois mandats. La plainte a été officiellement déposée par un responsable politique du nom de Malick Sarr. Celui ci s’appuie sur la loi N° 96-11 DU 22 MARS 1996 relative à la limitation du cumul des mandats électifs et de certaines fonctions. Malick Sarr de convoquer l’article 3 de la loi qui dit : « Tout citoyen investi d’un mandat électif ou nommé à une fonction le plaçant dans un des cas d’incompatibilité visés par les articles premier et 2 de la présente loi, dispose d’un délai de trente jours à compter de la date de l’élection ou de la nomination pour démissionner du mandat ou de la fonction de son choix.
En cas de contestation, le délai visé à l’alinéa 1 du présent article court à compter de la date de décision de justice validant cette élection. A défaut d’option dans le délai imparti, le mandat acquis ou la fonction exercée à la date la plus récente prend fin de plein droit ». Autrement dit, dans ce cas d’espèce, précise le responsable apériste, « c’est de son poste de président du conseil départemental qu’Aïda M'bodj devra être déchue ». Répondant à notre interpellation, il dira que la députée est toujours conseillère municipale.
 
PAPE DIOUF POUR LA FIN POLITIQUE D’AÏDA M'BODJ

« Que l’on gagne la plupart des communes alors que quelqu’un d’autre gagne le département, était inexplicable. Aujourd’hui, nous avons confirmé que le Bby est largement dans le département de Bambey. Maintenant, il s’agit de tout gagner, la commune de Bambey, y compris »…Quelques mots du coordinateur du comité électoral pour décliner les objectifs de la « Golipam ».
 
 
 
Dimanche 3 Avril 2016
Dakaractu




1.Posté par Ousmane le 03/04/2016 21:18
Donne le micro a mor ngom notre grand.

2.Posté par bambeyois le 04/04/2016 09:08
Si le régime avait cessé de soutenir et de tolérer les agissements de cette dame, benno Bokk Yaakaaar aurait moins de problèmes à Bambey..Lors de l'AG, les militants ont dénoncé ses relations nébuleuses avec des autorités haut placées.A titre d'exemple, aujourd'hui elle est simple député et pourtant, elle bénéficie des avantages de membres de bureau de l'assemblée Nationale,Nous venons d'apprendre qu'elle cumule trois mandats électifs , alors que la loi est catégorique là dessus.Personne en peut en avoir plus de deux, toute la population sait qu'elle n'a pas démissionné d'aucun des trois,Si elle ne bénéficie pas de complicités , elle doit être démise du département car c'est le dernier acquis.Le President Macky Sall risque gros à Bambey, si la part des choses n'est pas faite entre ceux qui sont avec lui et ceux qui sont contre lui

3.Posté par bambeyois le 04/04/2016 09:10
dommage que vous soyez dotés d'un esprit étroit.cette radio au delà de ces hommes politiques, insulte quiconque n'est pas dans les bonnes gr^ces de la dame, à commencer par le président de la république;déclarée radio communautaire , mais elle est plus politicienne qu'autre chose. durant la campagnes électorales, elle couvre en direct en dehors même de bambey, exclusivement les activités partisane de cette dame.

4.Posté par ndiome le 04/04/2016 09:24
vous comptez combien de grand cadres : mor ngom et compagnon ministre,maire et proche ami de macky sall , djibril thiaw manager d'une grande ecole de formation maire du parti au pouvoir , malick sarr représentant tout bby qui représente plus de 30 partis politiques et Mr pape diouf ancien ministre de l'agriculture , ministre du commerce , ministre de la pêche , directeur du PORT AUTONOME de DAKAR et tous les partisans de la mouvance présidentielle s’inquiètent sur le cas AIDA MBODJI . Bravo la lionne du BAOL bien vrai que je ne suis d'avis avec vous mais n’empêche que je reconnais votre proximité avec la population de BAMBEY . Est ce que ces gens la ne doivent pas démissionner au lieu de vouloir auditionner ou fermer notre seul radio . Ah li mom nexouma !!!
Adouna ak gouram contre ben jiguen



Dans la même rubrique :