MEURTRES EN SÉRIE, PÉNURIES DE SUCRE, DE RIZ, PÉNURIE D'EAU : CES PRÉOCCUPATIONS DES CITOYENS DONT LE CONSEIL DES MINISTRES NE PARLE PAS


On ne le dira jamais assez. Macky Sall et son gouvernement manquent parfois de grandes occasions pour coller au pouls des populations. Beaucoup de citoyens ont été surpris de constater lors du dernier conseil des ministres de la semaine dernière, qu'il n'y a eu aucune ligne sur l'assassinat odieux du taximan Ibrahima Samb. La série des meurtres qui a vu plus d'une quinzaine de sénégalais assassinés durant le mois d'octobre n'a pas apparemment ému le gouvernement de Macky Sall. Quel sujet peut on discuter au conseil des ministres jusqu'à occulter cette actualité qui a traumatisé les populations sénégalaises? Macky est-il assez déconnecté pour ne pas sentir "les priorités et les préoccupations immédiates" du peuple?
L'histoire récente des événements qui touchent le vécu des sénégalais semble laisser de marbre les ministres et leur boss. Depuis quelques semaines, les médias relaient une pénurie de denrées de première nécessité notamment le riz et le sucre. Pour le ministre du commerce, ouvrir des séminaires, voyager , assister à des colloques sont peut être plus "importants" que d'informer les citoyens sur les pénuries de denrées. Les pauvres gorgorlus sont tenaillés entre les commerçants véreux et un gouvernement absent.Le premier devoir d'un gouvernement est d'informer les citoyens. Au Sénégal, comme l'a titré un confrère, "on tue en silence" et on "organise les pénuries en silence". Il y a des quartiers qui manquent d'eau depuis des semaines, et là aussi c'est silence radio du côté des autorités.
De quoi peut-on parler en conseil des ministres, au moment où les sénégalais endurent toutes ces galères? Le quotidien des citoyens n'est-il pas aussi important que les sujets qui sont au menu du conseil des ministres? Si la viande d’âne s'est invité au conseil, pourquoi pas la pénurie du sucre et du riz? Pourquoi pas l'insécurité galopante et hors contrôle dans les villes comme Dakar et sa banlieue? 
Jeudi 10 Novembre 2016
Dakaractu




1.Posté par Niit le 11/11/2016 07:04
Quelle insécurité ? De jeunes sénégalais, drogués à mort, qui tuent leurs voisins ou d'autres jeunes en service ? C'est les parents qui doivent faire le procès de leurs éducations.

2.Posté par limazo le 11/11/2016 09:18
en réalité gouverner c'est difficile. Dou banekhou.
c'est qu'ils pensent que s'ils en parlent ça signifie qu'ils ont échoué alors que la vie n'est pas linéaire
thiouné ken douko diokh ngour

3.Posté par Khadim le 11/11/2016 19:27
Dakaractu retrouve son public. Vous nous avez manqué avec des analyses qui traitent du quotidien des sénégalais. Avez vous constate que 948 ont cliqué j'aime. Le peuple souffre trop.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :