MÉOUANE : La conseillère Mounina Kounta accuse le maire Bara Ndiaye de détournement d’objectifs/Bara Ndiaye précise....

La conseillère Mounina Kounta accuse le maire de la commune de Méouane de détournement d’objectifs. Selon elle, Bara Ndiaye a détourné le budget prévu pour la construction d’un CEM complet dans la ville religieuse de Ndankh.


MÉOUANE : La conseillère Mounina Kounta accuse le maire Bara Ndiaye de détournement d’objectifs/Bara Ndiaye précise....
A la place d’un CEM clé en main à Ndankh, le maire de Méouane, Bara Ndiaye, n’y aurait érigé qu’une seule salle de classe pour les élèves qui pensaient voir leurs souffrances abrégées. Malheureusement, ils continueront toujours à faire la navette entre Ndankh et NGaye Mékhé, une distance de 7 km. Pour la conseillère municipale Mounina Kounta, qui s’exprimait lors des Journées culturelles organisées par les étudiants de Ndankh, c’est inélégant de la part du maire de détourner l’argent destiné à revaloriser cette ville religieuse qui traverse tant de souffrances depuis sa création en 1800.
Une cité privée d’une bonne route, d’eau, d’électricité et de structures adéquates où les jeunes peuvent s’épanouir. Dans le même sillage, cette dernière considère que le Président de la République a fait ce qu’il fallait, mais ce sont des intermédiaires comme le maire Bara Ndiaye ou d’autres, qui détournent tout ce qui est destiné dans les zones rurales Macky Sall communalisées. Pourtant, regrette-t-elle, le premier des Sénégalais avait promis de moderniser toutes les villes religieuses du Sénégal, mais Ndankh ne se retrouve pas dans ce fameux projet. Est-ce un oubli ou une négligence ?

LES PRÉCISIONS DE BARA NDIAYE : «La mairie n’a pas la prérogative Lde construire un collège»

Le maire re de Méouane Bara Ndiaye n'a pas apprécié les propos de sa collègue Mounina Kounta qui l’accusait d’avoir détourné le budget qui était destiné à la construction d’un CEM à Ndankh. Pour l’administrateur de la Maison de la Presse, c’est uniquement la construction d’une seule salle de classe qui a été décidée, dont les travaux sont en cours.
Dans sa réponse, l’édile de Méouane dit qu’il n’a pas de commentaires particuliers à faire. «Ce qu’elle a dit n’engage que sa personne. Ce qui est dommage, elle ne comprend même pas comment on vote ou exécute un budget. Les compétences des mairies se limitent au niveau de l’éducation scolaire et préscolaire. La mairie n'a pas la prérogative de construire un collège», précise le maire apériste.
«MDL, dans le cadre de la Responsabilité sociétale d’entreprise (RSE), nous donne, chaque année, et ce, depuis deux ans, une enveloppe de 25 000 euros (16,3 millions FCfa). Après arbitrage, on a décidé d’ouvrir un collège de proximité. Pour que les autorités académiques acceptent sa construction, elles nous ont demandé d’ériger un abri provisoire en attendant de déclencher le processus. Sur ce, nous avons proposé de construire une salle de cours à Ndankh. Et c’est ce qui a été fait», précise Bara Ndiaye.
Vendredi 23 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :