ME SALL SE LÂCHE : « Je ne m’amuse pas… L’arrestation d’Oumar Sarr est une manipulation de la justice… On va vers un combat… »


ME SALL SE LÂCHE : « Je ne m’amuse pas… L’arrestation d’Oumar Sarr est une manipulation de la justice… On va vers un combat… »
La sortie du Procureur de la République s’expliquant sur l’arrestation d’Oumar Sarr ne convainc pas Me Amadou Sall. Récemment élargi de prison et en attente de jugement, l’avocat martèle dans l'émission « Objections » que le débat n’est pas technique mais politique et que Serigne Bassirou Guèye agissait sur ordre du ministre de la justice qui agissait, lui-même, sur commande du président de la République. 
« Le procureur de la République ne s’adresse pas à moi, mais au grand public. J’ai dit qu’on ne peut pas violer l’immunité parlementaire. S’il se fonde sur les dispositions relatives au flagrant délit. Pourquoi Oumar Sarr n’est pas jugé en flagrant délit? Il doit être jugé à la plus prochaine audience. Il ne doit pas aller devant le juge d’instruction. Moi, je ne m’amuse pas. Le communiqué du Pds date d’un vendredi et Oumar Sarr a été cueilli le lendemain. La question n’est pas technique mais politique. S’il y a un délit flagrant, on juge la personne en flagrant délit. Le procureur passe à côté. Si les propos sont outrageants, il doit être poursuivi pour offense au l’Etat, alors qu’il est poursuivi pour diffusion de fausses nouvelles. Il s’agit de manipulations de la justice pour régler des comptes personnelles. »
Pour le responsable libéral, l’on ne devrait point aller chercher loin. « Macky Sall instruit le ministre qui instruit le Procureur de la République qui instruit la Dic pour arrêter Oumar Sarr », s’insurge-t-il avant de promettre qu’ « on va vers un combat pour que cette injustice cesse. »
 
Me Amadou Sall de déplorer l’arrestation d’Oumar Sarr, expliquant que ce dernier n’a fait que répéter les propos contenus dans un article paru dans le journal « Le Monde ». Ainsi, s’interroge-t-il : « pourquoi poursuivre Oumar Sarr, seul ? Pourquoi ne pas poursuivre ‘’Le Monde’’ ? Qu’est cet que l’argent russe fait au Sénégal ? » Ces questions sont celles qui devraient être posées, selon l’avocat. 
Dimanche 27 Décembre 2015
Dakaractu




1.Posté par AZAR le 27/12/2015 12:59
Je suis contre les agissements irresponsables de Ounar Sarr mais il doit etre jugé normalement pour flagrant délit

2.Posté par welainde le 27/12/2015 13:17
Vous vous êtes laissés manipuler comme de vrais idiots et vous n'avez pas pris de recul.La publication du journal Le Monde portait en elle même les germes de son propre mensonge.Quand quelqu'un comme vous et Oumar SARR aveuglés par la haine que vous nourrissez â l'égard du président Macky Sall, vous ne pourrez jamais remarquer les peaux de bananes jetées sur votre chemin.La justice juge sur la base de fait.Ce qu'à le président Sall ne rentre pas en ligne de compte.Dire que vous avez été ministre de la justice du Senegzl , on voit bien dans quel danger se trouvait ce pays entre vos mains remplies de cambouis de la bassesse et du déshonneur.Quant au démantèlement du Pds, tu es la meilleure personne indiquée pour faire le sale boulot.Tu insultes le jour et tu négocies avec certains éléments du pouvoir la nuit.On se connait.

3.Posté par Patriote le 27/12/2015 13:53
C'est grave! Yallah na yeuff Yi diourr jaameu.

4.Posté par Thioro le 27/12/2015 14:02
belle replique pour une fois je suis d accord avec toi Maky tombe dans le piege du pds ils veulent tous aller en prison et le senegal va encore connaitre un autre classement qui est celui d avoir le plus grand nombre de prisonniers politique il sera consiudéré comme un régime policier

5.Posté par mamadou le 27/12/2015 14:11
le procureur est passé à coté cette affaire de Diack pouvait être gérée sereinement et passer à autre chose il suffit de lire l'excellente contribution du Ministre Thierno lo qui a retenue l'attention de beaucoup de senegalais je me demande comment le Président peut avoir des gens comme ça qui ont de l'expérience et laisser certains de son entourage commettre certaines erreurs arrêter Omar sarr c'est en faire une victime lui faire de la publicité car tout le monde parle" de lui et le connaissant des qu il sort il sera plus virulent et on peut pas le garder indéfiniment en prison il n est pas un criminel c'est un prisonnier politique

6.Posté par Deuveud le 27/12/2015 17:31
la justice est souillée depuis qu elle est devenue hyper manipulée par le pouvoir pour des raisons personnelles

7.Posté par Bira le 28/12/2015 08:07
Effectivement, on peut s'interroger sur le quotient intellectuel des gens qui conseillent le president. Est-ce qu'ils se posent des questions quant au gain à tirer de l'emprisonnement de M. Sarr. Est-ce qu'ils vont arrêter Abdoulaye Wade quand débarqué à Dakar, il répétera les mêmes propos, signera le même communiqué ou tiendra des propos pires que tout ce que Sarr, Sall ou Farba auront dit ? Il n y a aucun gain pour le pouvoir, si ce n'est une certaine vengeance et du boy dole. Malheureusement en politique, la vengeance ouverte et insidieuse comme celle-là est contre-productive.



Dans la même rubrique :