ME EL HADJI DIOUF, LEADER DU PTP : « Le Haut conseil est une structure bidon de consultation qui n'a aucun pouvoir»

L'élection d'une partie des membres du Haut conseil des collectivités territoriales, prévue le 4 septembre prochain, n'intéresse guère Me El hadji Diouf. Pour le tonitruant avocat - qui présidait, avant-hier, la cérémonie de lancement du réseau des femmes lébou pour un développement durable à Rufisque - "le Haut conseil est une structure bidon de consultation".


ME EL HADJI DIOUF, LEADER DU PTP : « Le Haut conseil est une structure bidon de consultation qui n'a aucun pouvoir»
"Le développement ne peut pas se faire sans la politique, la politique aussi ne peut pas aller sans le développement". C'est ce qu'a déclaré, avant-hier, Me El hadji Diouf, leader du Parti des travailleurs du peuple (Ptp), lors de la cérémonie de lancement du réseau des femmes léboues pour un développement durable à Rufisque (Darou Rahmane). 
Conscient de cela, l'avocat dit compter sur les 8000 femmes membres de cette structure présente dans plusieurs localités du pays. "Il y a un partenariat franc et honnête entre le Ptp et le réseau dirigé par Mme Khady Balla Guèye. Donc, nous pouvons compter sur ces milliers de femmes comme fer de lance du Parti des travailleurs et du peuple", a t-il dit, affirmant avoir démarré sa campagne à Kolda, Saly, Keur Massar, en perspective des élections législatives prévues dans 08 mois. 
A l'issue de ces joutes, Me Diouf assure que le Ptp va être le premier parti du Sénégal, tout en soulignant que "l'Apr n'est pas structurée, l'Afp est déchirée, Khalifa Sall a pris une bonne partie du Parti socialiste".
"La force principale, la force montante, c'est le Ptp, avec ses femmes de développement, ses jeunes engagés depuis le 23 juin dans un mouvement de libération nationale", a asséné l'ancien ministre devant une assistance acquise à sa cause. Avant d'ajouter : "Aujourd'hui l'espoir, c'est le Ptp de Me El hadji Diouf, et les populations l'on compris en choisissant le député du peuple".
Pour Me El hadji Diouf, "Macky Sall ne doit pas seulement considérer les vieux, il doit avoir de la considération pour sa génération politique et pour les autres formations politiques".
"Macky Sall est pris en otage par des dinosaures politiques"
Mais, s'est désolé l'avocat : "Aujourd'hui, Macky Sall est pris en otage par des dinosaures politiques, des vieillards de la politique sénégalaise, des gens qui sont dépassés et qui devraient prendre leur retraite politique". 
Poursuivant son propos, il dira: "En le sensibilisant, nous ne faisons que l'aider à s'affranchir de cette prison dans laquelle on l'emprisonne, pour l'aider à voir clair, afin de composer avec les forces montantes de ce pays". 
"Nous voulons l'aider à ouvrir les yeux, pour qu'il prenne les décisions qui s'imposent, avec des gens de son temps", a t-il renchéri, soutenant que "le Président Macky Sall doit faire confiance à la jeunesse de sa nation, pour qu'enfin, on relève les grands défis du développement".
Se prononçant sur le Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), l'avocat d'indiquer: "Le Haut conseil est une structure bidon de consultation qui n'a aucun pouvoir. Le Hcct est un leurre qui ne sert qu'a caser une clientèle politique. Vous pensez que c'est ça qui va développer un pays ? Les Sénégalais ne sont pas des demeurés".
Faisant le procès de l'Acte III de la décentralisation, le leader du Ptp qualifie cette initiative d'échec. "Je suis totalement et radicalement contre ce manque de considération pour ces populations qui pensent qu'elles ont maintenant une ville, alors qu'elles vivent toujours dans de gros villages", a t-il fustigé. Pour lui, il est inadmissible que "ces communes, ces maires de villages, ces mairies, soient dépourvus du minimum vital". 

Le Populaire
Lundi 22 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :