MBENDA GUÈYE : « L'analphabétisme est le plus grand handicap des femmes de Diourbel »


MBENDA GUÈYE : « L'analphabétisme est le plus grand handicap des femmes de Diourbel »
La présidente de « l'Alliance des femmes de Diourbel pour le développement » a saisi l’occasion offerte par la journée qui leur est dédiée pour regretter le taux d’analphabétisme très fort chez les femmes du Baol et plus précisément chez celles de la région de Diourbel. 

Mbenda Guèye qui faisait face à la presse a ainsi profité de l’occasion pour solliciter de l’Etat des séminaires de formation afin de capaciter ces dernières dans divers domaines. Par rapport aux financements, elle souhaitera que les sommes d’argent octroyées soient plus conséquentes. « Nous avons reçu juste 3 millions de francs. » Mbenda Guèye préconise une meilleure autonomisation des femmes pour donner à la notion de parité tout son sens. « Diourbel n’a plus d’entreprise fonctionnelle, elle n’a ni mer ni fleuve. Par conséquent, les femmes éprouvent d’énormes difficultés pour trouver du travail! » Elle félicitera cependant certaines personnalités comme Dame Diop et le docteur Macoumba Diouf pour les efforts consentis en faveur des femmes de Diourbel...
Jeudi 10 Mars 2016
Dakaractu




1.Posté par deugg le 11/03/2016 12:00
l'analphabétisme ne touche pas uniquement les femmes mais aussi les hommes. comment développer Diourbel avec des commerçants et des marchands ambulants

2.Posté par gambel le 11/03/2016 16:18
ah oui wakhal dé



Dans la même rubrique :