MBAYE THIAM SUR LE DRAME AU DAAKA : " Les responsabilités sont partagées... Celle de l'État est énorme '


MBAYE THIAM SUR LE DRAME AU DAAKA : " Les responsabilités sont partagées... Celle de l'État est énorme '
Professeur d'université, Mbaye Thiam s'est désolé du drame survenu cette semaine ayant causé 29 pertes en vies humaines. Invité du Grand Jury, il  a tenté de situer les responsabilités, estimant que l'État devrait revoir sa copie et son comportement face à l'organisation d'événements religieux comme ceux qui sont tenus à Touba, Tivaouane ou à Gounass. '' Le Daaka, dira-t-il, est une organisation extrêmement importante pour notre pays. Nous avons réussi à domestiquer la religion sans toucher aux dogmes. On ne peut rien faire sans risque, mais il faut minimiser les risques. Il faut y apporter la logistique. Le Daaka se passe dans la brousse.  Les responsables de l'organisation doivent se donner les moyens et l'État vient à la rescousse... La sécurité ne saurait rimer avec l'indiscipline et l'informel.  Les responsabilités sont partagées. L'État a une part de responsabilité énorme! ''

Mbaye Thiam d'estimer qu'il faut se poser des questions pour savoir '' ce qu'il faut faire pour que ces drames ne se produisent jamais '', car selon lui,  '' on ne peut pas se cacher derrière la foi pour mettre en péril la vie des personnes. ''

Le professeur de s'en prendre à l'informel et à l'amateurisme comme étant les véritables tares qui gangrènent la société Sénégalaise. Son absence de 39 minutes, du studio de la Rfm, après 1h30mn de route, pour cause de marathon organisé à Dakar, en est, signalera-t-il, la parfaite illustration.
Dimanche 16 Avril 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :