MBACKÉ VEUT RESSEMBLER À TOUBA - Un 1er Safar pour dénoncer les dérives


Pour boire de l’alcool, fumer du chanvre indien ou de la cigarette, il faut nécessairement se rendre à Mbacké. Touba interdit que de telles pratiques se passent sur ses terres. Mbacké veut aussi refuser, sous le prétexte qu’elle peut aussi se prévaloir d’être une cité religieuse pour avoir vu venir au monde Cheikh Ahmadou Bamba. Profitant du 1er Safar, des jeunes et des chefs religieux  de la commune ont déroulé une marche pour annoncer la venue du Grand Magal de Touba annoncée pour le samedi 19 novembre et dénoncer le fait que Mbacké ait été transformée en lieu de débauche. Serigne Maï Seck qui a porté la parole des marcheurs se plaindra de cette situation. «  Mbacké ne mérite pas d’être le déversoir des souillures. Sa proximité avec Touba devrait la protéger. Nous  désirons inviter les Sénégalais à se rendre compte que le magal est un événement à vivre pleinement au vu de l’immense travail religieux abattu par Serigne Touba ».
Jeudi 3 Novembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :