MBACKE : Un foyer de résistance prend forme contre tout parachutage de coordinateur


A la suite de la débâcle du Oui lors du référendum entre Touba et Mbacké ayant entraîné le départ de Moustapha Cissé Lô de la tête de la coordination départementale de l’Apr, un bruit court faisant état d’un parachutage imminent d’hommes politiques influents. De grands responsables nationaux proches de la communauté mouride seraient pressentis. Leur mission serait de « tuer le chat noir » qui pourrit les relations entre le parti présidentiel et le monde mouride et qui déteint sur le vote. Et voilà que le premier foyer de résistance se signale : il s’agit de jeunes responsables politiques de Mbacké massés derrière Serigne Djily N'diaye. 
Lors d’une rencontre avec la presse, mardi, ce dernier a signalé leur opposition face à une telle initiative estimant que le département regorge de « responsables assez légitimes et suffisamment populaires pour renverser la tendance dès les prochaines élections législatives ». Serigne Djily N'diaye de préciser que la faille est à chercher dans le manque de moyens financiers qui accablent ces leaders locaux. « Les responsables n’ont reçu aucun moyen. C’est le cas de Madame M'baye Néné N'diaye qui a utilisé ses propres moyens. C’est grâce à elle que nous avons pu effectuer le travail de terrain. Nous ne refusons pas que notre parti soit massifié. Nous sommes d’accord quand il s’agit d’aller pêcher dans les autres partis des militants, mais pour ce qui est du choix d’un coordinateur, nous affichons un niet catégorique... » Il faut rappeler que lors du référendum, le Non avait laminé le Oui avec un écart de près de 40 000 voix. 
Mercredi 6 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :